HADOPI, un échec dans sa lutte contre le téléchargement illégal.

HADOPI fournit la preuve de son échec dans la lutte contre le téléchargement illégal. Les sites pirates ne meurent jamais après leur fermeture.

Une nouvelle étude publiée par HADOPI (Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) montre que les mesures actuelles mises en place pour lutter contre le téléchargement illégal se sont avérées inefficaces.

Fin 2016, le site pirate le plus populaire en France, zone-telechargement.com, a été fermé. Peu de temps après de nombreux sites ont fait leur apparition sur Internet pour prendre la relève. Il s’agissait de copies plus ou moins fidèles, au moins en apparence. Mais côté contenu, ils ne faisaient pas le poids pour donner la même satisfaction aux adeptes de ce genre de sites. La durée de vie de la plupart de ces sites a donc été courte, mais l’un d’entre eux a réussi à tirer son épingle du jeu : zone-telechargement.ws. Le « nouveau Zone Téléchargement » rencontre un certain succès. Il est devenu l’un des sites les plus fréquentés de la France et approche l’audience de son modèle zone-telechargement.com.

Dans son rôle légal d’observation des utilisations illicites des œuvres sur Internet, HADOPI a souhaité étudier les différentes étapes de la réapparition du site Zone Telechargement, en examinant entre autres en particulier comment et à quelle vitesse sa réplique s’est développée, quels sont les contenus disponibles sur ce site et comment.

Comment et à quelle vitesse la réplique de zone-telechargement.com s’est développée. [Lire la suite sur Developpez.com]

HADOPI, un échec dans sa lutte contre le téléchargement illégal.
5 (100%) 8 votes

 Vues totales 94 (Aujourd'hui 1 )
2017-10-12T11:55:59+00:00 By |
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com