L’auteur du botnet Mirai condamné à payer $8,6 millions.

Un auteur du botnet Mirai original a reçu ce vendredi une nouvelle sentence de condamnation pour le lancement distribué des attaques par déni de service (DDoS) d’il y a deux ans.

Par JAI, l’une des trois personnes impliquée dans la création du malware Mirai et dans les attaques DDoS que le botnet a provoqué sur l’Internet en 2016.
Pour ces crimes, il doit purger six mois d’incarcération à domicile et payer $8,6 millions.

À partir du 2014 novembre, Par JAI a dirigé la propagation de divers dispositifs compromettant le serveur central d’authentification de son université en le faisant tomber au moins quatre fois.


Mirai Botnet

Le code malveillant mirai, qui permet de lancer des attaques par déni de service (DDoS) via des objets connectés. le botnet est principalement composé de caméras de sécurité basées sur IP, d'enregistreurs vidéo réseau (NVR) et d'enregistreurs vidéo numériques (DVR). Mirai scanne les ports Telnet ouverts et tente de se connecter à l'aide d'une liste prédéfinie d'informations d'identification par défaut ou faibles.

Botnet

Un botnet (de l'anglais, contraction de « robot » et « réseau ») est un réseau de bots informatiques, des programmes connectés à Internet qui communiquent avec d'autres programmes similaires pour l'exécution de certaines tâches. Historiquement, botnet désignait des réseaux de robots IRC. Le sens de botnet s'est étendu aux réseaux de machines zombies, utilisés pour des usages malveillants, comme l'envoi de spam et virus informatiques, ou les attaques informatiques par déni de service (DDoS).

DDoS

Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de : La perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet, L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise.

 

L’auteur du botnet Mirai condamné à payer $8,6 millions.
5 (100%) 1 vote

Vues totales 53 (Aujourd'hui 1 )
2018-10-30T10:01:30+00:00By |
HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com