Des attaques DDoS lancées par le nouveau botnet IoT Dark Nexus

Sur le principe, le nouveau botnet IoT lance des attaques furtives par déni de service (DDoS) et propage des logiciels malveillants.

Un nouveau botnet cible activement les appareils IoT (Internet des Objets) à l’aide de charges utiles compilées pour une douzaine d’architectures CPU et les utilise pour lancer plusieurs types de DDoS et pour diffuser divers types de logiciels malveillants.

Le botnet Dark Nexus tel qu’il a été nommé par les chercheurs de Bitdefender qui ont découvert qu’il a traversé un processus de développement très rapide depuis sa découverte initiale.

En savoir plus


BotNet

Un botnet (de l'anglais, contraction de « robot » et « réseau ») est un réseau de bots informatiques, des programmes connectés à Internet qui communiquent avec d'autres programmes similaires pour l'exécution de certaines tâches.  Historiquement, botnet désignait des réseaux de robots IRC. Le sens de botnet s'est étendu aux réseaux de machines zombies, utilisés pour des usages malveillants, comme l'envoi de spam et virus informatiques, ou les attaques informatiques par déni de service (DDoS). Sources

Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de : La perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet, L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. (Sources)