Forte hausse de 232% du phishing sur LinkedIn.

5/5 - (10 votes)

Forte hausse de 232% du phishing sur LinkedIn.

Les campagnes d’hameçonnage ciblent régulièrement certains réseaux sociaux, c’est le cas notamment de LinkedIn. Ce sont généralement des SPAMS qui font référence aux messages et contenus abusifs, nuisibles ou perturbateurs. LinkedIn encourage ses membres à signaler tout contenu considéré comme abusif ou perturbateur.


L’hameçonnage, phishing ou filoutage est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance — banque, administration, etc. — afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc.

En effet, le plus souvent, une copie exacte d'un site internet est réalisée dans l'optique de faire croire à la victime qu'elle se trouve sur le site internet officiel où elle pensait se connecter. La victime va ainsi rentrer ses codes personnels qui seront récupérés par celui qui a créé le faux site, il aura ainsi accès aux données personnelles de la victime, et par exemple dans le cadre d'un jeu, pourra dérober tout ce que la victime possède sur le jeu.

Les attaques de phishing sur LinkedIn ont augmenté de 232 % en février. Depuis le 1 er février 2022, nous avons enregistré une augmentation de 232 % des attaques de phishing par e-mail qui se font passer pour LinkedIn. Ces attaques utilisent l’usurpation de nom d’affichage et des modèles HTML stylisés pour inciter socialement les victimes à cliquer sur des liens de phishing, puis à saisir leurs informations d’identification sur des sites Web frauduleux. Ces attaques utilisent des adresses de messagerie Web avec un nom d’affichage LinkedIn.  (Sources)

Le phishing sur LinkedIn augmente de façon spectaculaire. Les attaques de phishing usurpant l’identité de LinkedIn ont augmenté de 232 % depuis le début du mois de février, selon la société de cybersécurité Egress.

La société a publié un rapport sur les cybercriminels qui usurpent le nom d’affichage et les modèles HTLM stylisés pour inciter les victimes à cliquer sur des liens de phishing dans Outlook 365, puis à saisir leurs informations d’identification sur des sites web frauduleux. (Sources)


Le mot cybersécurité est un néologisme désignant le rôle de l'ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les actifs informatiques matériels et immatériels (connectés directement ou indirectement à un réseau) des états et des organisations.


Le Spam, courriel indésirable ou pourriel (terme recommandé au Québec par l’OQLF1) est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique.  Il s’agit en général d’envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires.

La plupart des messageries vous propose l'étiquetage d'un courriel considéré comme SPAM. Certaines messageries permettent de rapporter un SPAM afin d'améliorer leut base de données. Certaines campagnes de spams malveillants sont utilisées par voie de botnets afin de propager des infections de type ransomware (rançongiciel).

LinkedIn est un réseau social professionnel en ligne créé en 2002 à Mountain View en Californie. En 2019, le site revendique plus de 660 millions de membres issus de 170 secteurs d'activités dans plus de 200 pays et territoires et plus de 19 millions d'utilisateurs en France.

Retour haut de page