Bulletin de sécurité Mozilla du 08 mars 2022

5/5 - (3 votes)

Bulletin de sécurité Mozilla du 08 mars 2022.

Mozilla propose une nouvelle série de correctif de vulnérabilités pour son produit Thunderbird. En général, ces failles ne peuvent pas être exploitées par e-mail dans le produit Thunderbird car les scripts sont désactivés lors de la lecture des e-mails, mais présentent des risques potentiels dans les contextes de navigateur ou de type navigateur.


Mozilla Thunderbird est un client de messagerie, libre, distribué gratuitement par la fondation Mozilla et issu du projet Mozilla. Consacré à l'origine au courrier électronique, aux groupes de discussion et aux flux RSS et Atom, il s'est au fil du temps équipé de fonctionnalités supplémentaires tels qu'agenda, de gestionnaire de tâches et de messagerie instantanée, lui conférant désormais le titre de collecticiel. Thunderbird améliore la messagerie électronique en alliant rapidité, confidentialité et dernières technologies. Il intègre plusieurs fonctionnalités comme le blocage de contenu distant pour assurer votre sécurité et le respect de votre vie privée.

Lors du redimensionnement d’une fenêtre contextuelle après avoir demandé un accès plein écran, la fenêtre contextuelle n’affichait pas la notification en plein écran. Si un attaquant pouvait contrôler le contenu d’un iframe sandbox avec allow-popups mais pas allow-scripts, il était capable de créer un lien qui, lorsqu’il était cliqué, conduirait à l’exécution de JavaScript en violation du sandbox. Vulnérabilités de sécurité corrigées dans Thunderbird 91.7.  (Sources)

Multiples vulnérabilités dans Mozilla Thunderbird. De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans Mozilla Thunderbird. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire, un déni de service et une atteinte à l’intégrité des données. (Sources)


Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.


De manière générale, l'intégrité des données désigne l'état de données qui, lors de leur traitement, de leur conservation ou de leur transmission, ne subissent aucune altération ou destruction volontaire ou accidentelle, et conservent un format permettant leur utilisation. L'intégrité des données comprend quatre éléments : l'intégralité, la précision, l'exactitude/authenticité et la validité. L'intégrité est l'une des exigences de base de la sécurité informatique, de la gestion documentaire et de l'archivistique. L'intégrité physique concerne le matériel et les moyens mis en œuvre en matière de stockage, de sauvegarde et de récupération des données. L'intégrité logique se base sur la conservation des données relationnelles dans une base de données.


Le code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible. Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir des droits d'administrateur afin d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes. Ce sont particulièrement les failles de catégorie zero days qui sont ciblées en priorité du fait de leur absence de correctif.


La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges.


Mozilla désigne avant tout la Fondation Mozilla, qui a déposé la marque Mozilla en 2006. Cette fondation à but non lucratif est guidée par le manifeste Mozilla, qui tâche de préserver le choix et l’innovation sur internet. Elle développe le navigateur Firefox. Elle gère le développement et l’implantation d’une série de logiciels libres et de technologies. Mozilla désigne aussi la Communauté Mozilla, maître d'œuvre, supportée et organisée par la Mozilla Foundation.


Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

Retour en haut