Une étrange activité de rançongiciel Chinois

Une étrange activité de rançongiciel Chinois

Les pirates chinois utilisent un rançongiciel comme leurre pour le cyberespionnage. Deux groupes de piratage chinois menant du cyberespionnage et volant la propriété intellectuelle d’entreprises japonaises et occidentales déploient des rançongiciels comme leurre pour dissimuler leurs activités malveillantes.


Les ransomwares, ou rançongiciels, représentent une menace informatique omniprésente, ils encryptent les fichiers d'un système, exigeant une rançon pour leur déchiffrement. Ces attaques sournoises paralysent souvent les entreprises et les particuliers, causant des pertes financières et de données critiques. Les cybercriminels utilisent diverses méthodes d'infiltration, telles que des e-mails de phishing et des vulnérabilités logicielles, pour propager leurs logiciels malveillants.

De nombreuses solutions de sécurité résidentes assurent une protection en temps réel contre les rançongiciels. Mais les gangs font régulièrement évoluer leur ransomwares pour contrer les clés de déchiffrement proposées. Certains rançongiciels comme le Raas babuk sont de véritables arnaques et ne donnent pas la clé de déchiffrement après la rançon payée. Généralement les experts en sécurité et les autorités judiciaires préconisent de ne pas payer la rançon demandée.

Les conséquences des ransomwares vont au-delà de la perte de données, affectant également la réputation et la confiance des victimes. La prévention, par le biais de mises à jour régulières, de la sensibilisation à la sécurité et de solutions de sauvegarde fiables, reste essentielle pour contrer cette menace croissante.

Les analystes des menaces de Secureworks affirment que l’utilisation de rançongiciels dans les opérations d’espionnage est faite pour masquer leurs traces, rendre l’attribution plus difficile et créer une puissante distraction pour les défenseurs. (Sources)


Les cyberattaques sont des attaques malveillantes menées contre des systèmes informatiques, réseaux ou données, dans le but de causer des dommages, voler des informations ou perturber les opérations. Elles peuvent prendre différentes formes, telles que les virus, les logiciels malveillants, les attaques de phishing ou les attaques par déni de service (DDoS). Elles peuvent provenir aussi d'attaques par rançongiciels, par botnets ou via l'exploitation de failles critiques de sécurité dites Zero-Day.

Une cyberattaque peut émaner de personnes isolées, Kevin Mitnick étant une des plus célèbres, d'un groupe de pirates ou plus récemment de vastes organisations ayant des objectifs géopolitiques. Les retards liés à l'application des mises à jours et correctifs d'applications accentue les risques d'intrusion dans les systèmes et les réseaux. Des exploits dormants infectent les systèmes et les réseaux non corrigés en vue de leur future activation. Un procédé qui permet de masquer l'origine de l'attaque et de voler des informations confidentielles dans un but lucratif.

Ces attaques peuvent avoir des conséquences dévastatrices, tant pour les individus que pour les entreprises ou les gouvernements, allant de la perte de données sensibles à la mise hors service de services essentiels. La protection contre les cyberattaques est devenue une priorité majeure pour tous ceux qui utilisent des technologies informatiques.

La Chine alerte sur un nouveau rançongiciel. L’empire du Milieu met en garde contre l’émergence d’un virus informatique assez similaire à celui qui a déferlé sur le monde la semaine dernière. La Chine encourage les utilisateurs de logiciels Windows à se protéger contre un nouveau rançongiciel. (Sources)


Bleeping Computer est un site Web couvrant l'actualité technologique et offrant une aide informatique gratuite via ses forums, qui a été créé par Lawrence Abrams en 2004. Avec plus de 700 000 membres enregistrés qui posent des questions et y répondent, BleepingComputer.com est devenu une communauté dynamique et animée de personnes partageant les mêmes idées.

A propos de l'auteur

Retour en haut