Exploitation des nouvelles failles Zero-days de Microsoft Exchange

5/5 - (1 vote)

Exploitation des nouvelles failles Zero-days de Microsoft Exchange

Les chercheurs de la société vietnamienne de cybersécurité GTSC vient d’annoncer une exploitation active de certaines failles critiques de sécurité non corrigées. Ces nouvelle failles de type zero-days concernent Microsoft Exchange.


Dans le domaine de la sécurité informatique, une vulnérabilité Zero-Day (en français : Jour zéro) est une vulnérabilité informatique n'ayant fait l'objet d'aucune publication ou n'ayant aucun correctif connu.

L'existence d'une telle faille sur un produit implique qu'aucune protection n'existe, qu'elle soit palliative ou définitive. La terminologie zero day ne qualifie pas la gravité de la faille : comme toute vulnérabilité, sa gravité dépend de l'importance des dégâts pouvant être occasionnés, et de l'existence d'un exploit, c'est-à-dire d'une technique exploitant cette faille afin de conduire des actions indésirables sur le produit concerné.

Les failles Zero-Day, souvent nommées "exploits" ne sont généralement pas utilisées dans les cyberattaques. L'objectif des attaquants est de tirer profit de ces vulnérabilités critiques en monayant leur possible utilisation. Ce sont les grandes compagnies comme Microsoft ou Adobe ou encore les CES comme WordPress mais aussi les stockages des données dans le cloud qui sont la cible des cybermenaces de ces exploits. La découverte d'une faille critique est aussi rentable pour les hackers que l'exploitation d'un rançongiciel.

Les nouveaux zero-days de Microsoft Exchange sont activement exploités dans les attaques. Les acteurs de la menace exploitent des bogues du jour zéro de Microsoft Exchange qui n’ont pas encore été divulgués, permettant l’exécution de code à distance, selon les affirmations des chercheurs en sécurité de la société vietnamienne de cybersécurité GTSC, qui ont été les premiers à repérer et à signaler les attaques. (Sources)


Microsoft Exchange Server est un groupware pour serveur de messagerie électronique créé par Microsoft, pour concurrencer Lotus Domino d'IBM. Microsoft Exchange est très utilisé dans les entreprises, 52 % du marché des plates-formes de messagerie et de collaboration d'entreprise en 2008. 

Avec Exchange, collaborez sur vos documents stratégiques et utilisez une boîte de réception Prioritaire qui trie les messages importants et s’adapte à votre style de travail. Travaillez plus vite, plus efficacement. Travaillez plus intelligemment avec une solution de courrier et de calendrier de classe Entreprise.


Code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible.

Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir des droits d'administrateur afin d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes.


Une cyberattaque est un acte malveillant envers un dispositif informatique via un réseau cybernétique. Une cyberattaque peut émaner de personnes isolées, Kevin Mitnick étant une des plus célèbres, d'un groupe de pirates ou plus récemment de vastes organisations ayant des objectifs géopolitiques.

Les origines des cyberattaques sont multiples et proviennent le plus souvent d'attaques par rançongiciels, par phishing, par botnets ou via l'exploitation de failles critiques de sécurité dites Zero-Day.

Les retards liés à l'application des mises à jours et correctifs d'applications accentue les risques d'intrusion dans les systèmes et les réseaux.


Bleeping Computer est un site Web couvrant l'actualité technologique et offrant une aide informatique gratuite via ses forums, qui a été créé par Lawrence Abrams en 2004.

Avec plus de 700 000 membres enregistrés qui posent des questions et y répondent, BleepingComputer.com est devenu une communauté dynamique et animée de personnes partageant les mêmes idées.

Retour haut de page