Attaque massive par rançongiciel sur les serveurs VMware ESXi.

Attaque massive par rançongiciel sur les serveurs VMware ESXi.

VMware ESXi présente une vulnérabilité de débordement de TAS dans son utilisation de OpenSLP.  Un acteur malveillant résidant dans le même segment de réseau qu’ESXi et ayant accès au port 427 peut être en mesure de déclencher le problème de débordement de TAS dans le service OpenSLP, entraînant l’exécution de code à distance.

L’attaque massive du rançongiciel ESXiArgs cible les serveurs VMware ESXi dans le monde entier. Les administrateurs, les hébergeurs et l’équipe française d’intervention d’urgence informatique (CERT FR) avertissent que les attaquants ciblent activement les serveurs VMware ESXi non corrigés contre une vulnérabilité d’exécution de code à distance vieille de deux ans pour déployer un nouveau rançongiciel ESXiArgs.


Le code arbitraire, également connu sous le nom de code obscur ou de code spaghetti, est une pratique où le flux logique d'un programme devient difficile à suivre en raison de la complexité excessive de sa structure. Ce type de code peut résulter d'une mauvaise conception, de l'accumulation de correctifs sans structure claire, ou simplement d'un manque de compréhension du langage de programmation utilisé. Le code arbitraire rend la maintenance et la mise à jour du logiciel difficiles et augmente le risque d'erreurs. Pour éviter cela, il est essentiel de suivre des pratiques de programmation claires et de maintenir une structure logique dans le code.

Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir une élévations de privilège donnant des droits d'administrateur. Une situation qui permet d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes. Ce sont particulièrement les failles de catégorie zero days qui sont ciblées en priorité du fait de leur absence de correctif. Le retard d'application des mises à jour des vulnérabilités présente aussi un risque potentiel de contrôle à distance non sollicité.

Suivie sous le nom de CVE-2021-21974 , la faille de sécurité est causée par un problème de débordement de tas dans le service OpenSLP qui peut être exploité par des acteurs malveillants non authentifiés dans des attaques de faible complexité. (Sources)

Campagne d’exploitation d’une vulnérabilité affectant VMware ESXi. Le 03 février 2023, le CERT-FR a pris connaissance de campagnes d’attaque ciblant les hyperviseurs VMware ESXi dans le but d’y déployer un rançongiciel. Le CERT-FR recommande d’appliquer sans délai la désactivation le service SLP sur les hyperviseurs ESXi qui n’auraient pas été mis à jour. (Sources)


Les ransomwares, ou rançongiciels, représentent une menace informatique omniprésente, ils encryptent les fichiers d'un système, exigeant une rançon pour leur déchiffrement. Ces attaques sournoises paralysent souvent les entreprises et les particuliers, causant des pertes financières et de données critiques. Les cybercriminels utilisent diverses méthodes d'infiltration, telles que des e-mails de phishing et des vulnérabilités logicielles, pour propager leurs logiciels malveillants.

De nombreuses solutions de sécurité résidentes assurent une protection en temps réel contre les rançongiciels. Mais les gangs font régulièrement évoluer leur ransomwares pour contrer les clés de déchiffrement proposées. Certains rançongiciels comme le Raas babuk sont de véritables arnaques et ne donnent pas la clé de déchiffrement après la rançon payée. Généralement les experts en sécurité et les autorités judiciaires préconisent de ne pas payer la rançon demandée.

Les conséquences des ransomwares vont au-delà de la perte de données, affectant également la réputation et la confiance des victimes. La prévention, par le biais de mises à jour régulières, de la sensibilisation à la sécurité et de solutions de sauvegarde fiables, reste essentielle pour contrer cette menace croissante.


VMware est une société informatique américaine fondée en 1998, filiale d'EMC Corporation depuis 2004, qui propose plusieurs produits propriétaires liés à la virtualisation d'architectures x86. C'est aussi par extension le nom d'une gamme de logiciels de virtualisation. VMware assure la Création des applications Cloud, il modernise celles existantes et gère l’infrastructure qui les fournit quel que soit le Cloud. En matière de réseau, il accélère les opérations des applications modernes avec la virtualisation du réseau et de la sécurité pour WAN, Data Center et Cloud. Il déploie chaque application, sur tout type de Cloud, partout, du cœur et du RAN, à la périphérie et au Cloud. Le 26 mai 2022, Broadcom confirme l'achat de VMWare pour 61 milliards de dollars et espère devenir « le leader mondial des technologies d'infrastructure ». VMware travaille avec Spring Framework, Spring Boot et Apache Tomcat depuis des années. Le runtime VMware Spring facilite la prise en charge d’ OpenJDK. Des formules d’abonnement annuel sont disponibles par pod et par cœur. Le runtime s’adapte aux dimensions de l'entreprise, quel que soit le nombre de machines virtuelles Java (JVM).


Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

A propos de l'auteur

Retour en haut