SolarWinds poursuivi par une commission de sécurité américaine.

SolarWinds poursuivi par une commission de sécurité américaine.

La SEC poursuit SolarWinds pour avoir induit les investisseurs en erreur avant le piratage de 2020. La SEC, Commission d’échange et de sécurité des États-Unis a accusé aujourd’hui SolarWinds d’avoir fraudé des investisseurs en dissimulant prétendument des problèmes de cybersécurité avant décembre 2020 liés à APT29, la division de piratage du Service russe de renseignement extérieur (SVR). Ce groupe menaçant a orchestré l’ attaque de la chaîne d’approvisionnement de SolarWinds , qui a conduit à la violation de plusieurs agences fédérales américaines il y a trois ans.

En juillet 2023, la société technologique au centre d’un piratage massif en décembre 2020, a déclaré que ses dirigeants pourraient bientôt faire face à des accusations de la part de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis pour leur réponse à ce cyber incident. Pour mémoire, les cyber pirates SUNBURST avaient utilisé une faille pour insérer un logiciel malveillant dans une version de l’application de surveillance informatique Orion de la société SolarWinds. Une infiltration dans le SI de l’entreprise qui impactait potentiellement une violation de données d’au moins 18 000 de ses clients.


SolarWinds est une société américaine qui développe des logiciels professionnels permettant la gestion centralisée des réseaux, des systèmes et de l'infrastructure informatique.SolarWinds, une plateforme de gestion informatique renommée, offre des solutions de surveillance et de gestion des réseaux, des serveurs, des applications et de la sécurité. Elle fournit aux entreprises une visibilité complète sur leur infrastructure informatique, permettant une gestion proactive des performances et des menaces potentielles. Avec ses fonctionnalités avancées de détection d'anomalies et de réponse aux incidents, SolarWinds aide les organisations à maintenir la disponibilité, la fiabilité et la sécurité de leurs systèmes informatiques essentiels.

En décembre 2020, SolarWinds a été au centre d'une cyberattaque massive, désignée sous le nom de "Sunburst" ou "Solorigate". Cette attaque a été orchestrée par des acteurs étatiques, attribués par les États-Unis à la Russie. Les attaquants ont infiltré le réseau de SolarWinds et injecté un malware dans leur logiciel Orion, utilisé par de nombreuses entreprises et agences gouvernementales pour la gestion informatique. Cette attaque sophistiquée a compromis la sécurité de milliers d'organisations dans le monde entier, leur permettant d'accéder aux données sensibles et de surveiller les communications. Une infiltration dans le SI de l’entreprise qui impactait potentiellement une violation de données d’au moins 18 000 de ses clients. Les implications de cette cyberattaque sont vastes et ont conduit à des réévaluations majeures de la cybersécurité et des protocoles de gestion des fournisseurs dans de nombreuses entreprises et agences gouvernementales.

Le logiciel Orion, développé par SolarWinds, est une plateforme de surveillance et de gestion des réseaux informatiques. Elle serait utilisée par environ 33 000 clients des secteurs public et privé. Sa fonction principale est de fournir aux administrateurs système une visibilité complète sur les performances et la santé de leurs infrastructures informatiques. Orion permet de surveiller les périphériques réseau, les serveurs, les applications et les services en temps réel, en collectant des données sur les performances, la disponibilité et l'utilisation des ressources. Il offre également des fonctionnalités de cartographie des réseaux, d'analyse des tendances, d'alertes en cas de problèmes et de génération de rapports pour aider les administrateurs à identifier, diagnostiquer et résoudre les problèmes plus rapidement.


La Securities and Exchange Commission, souvent abrégée en « la SEC », est l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers. C'est en quelque sorte le « gendarme de la Bourse » américain, aux fonctions généralement similaires à celles de l’Autorité des marchés financiers que l'on rencontre dans d’autres États. La SEC a été créée par application de l’article 4 du Securities Exchange Act de 1934.


Le mot cybersécurité est un néologisme désignant le rôle de l'ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les actifs informatiques matériels et immatériels (connectés directement ou indirectement à un réseau) des états et des organisations. Pour lutter efficacement contre les offensives des attaques, les entreprises doivent investir dans un projet de cybersécurité. Elles doivent résister aux attaques de réseau, aux intrusions physiques et être capable de contrer le vol et la corruption des données afin d'assurer un niveau maximum de confidentialité.


La violation de données, un fléau informatique en expansion, représente la compromission non autorisée d'informations sensibles, telles que des données personnelles ou financières. Ces incidents surviennent souvent suite à des failles de sécurité dans les systèmes informatiques, permettant à des individus malveillants d'accéder, de voler ou de divulguer ces données.

Une violation de données est le rejet intentionnel ou non sécurisé de l'information au sein d'un environnement non sécurisé. Les autres termes de ce phénomène peuvent être la divulgation de l'information, la fuite de données et également le déversement de données.

Une violation de données est un incident de sécurité transmettant des données sensibles, protégées ou confidentielles, qui sont volées ou utilisées par une personne non autorisée à le faire. Le phishing et le scraping sont largement utilisés pour voler des informations à l'insu de l'internaute et de l'entreprise.

Les conséquences peuvent être dévastatrices, allant de la perte de confiance des clients à des dommages financiers considérables pour les entreprises. Pour prévenir de tels incidents, une vigilance constante, des mesures de sécurité robustes et une sensibilisation accrue aux risques sont essentielles dans le paysage numérique d'aujourd'hui..


Bleeping Computer est un site Web couvrant l'actualité technologique et offrant une aide informatique gratuite via ses forums, qui a été créé par Lawrence Abrams en 2004. Avec plus de 700 000 membres enregistrés qui posent des questions et y répondent, BleepingComputer.com est devenu une communauté dynamique et animée de personnes partageant les mêmes idées.

A propos de l'auteur

Retour en haut