Comment accéder au BIOS ?

Comment accéder au BIOS du système d’exploitation Windows ?

Le BIOS (Basic Input/Output System) est un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère d’un ordinateur, lui permettant d’effectuer des opérations élémentaires lors de sa mise sous tension, par exemple la lecture d’un secteur sur un disque. Par extension, le terme est souvent utilisé pour décrire l’ensemble du micrologiciel de la carte mère.

Accéder au BIOS sur un ordinateur Windows 10 peut varier en fonction de la marque et du modèle de votre appareil. Nous aborderons tout d’abord les précautions à prendre, ensuite la méthode générale d’accès et enfin une information complémentaire sur l’interface UEFI.

Précautions à prendre dans le BIOS :

Lorsque vous accédez au BIOS de votre ordinateur, il est important de prendre certaines précautions, car les modifications peuvent avoir des conséquences sur le fonctionnement de votre système. Voici quelques précautions à prendre dans le BIOS :

  1. Lire attentivement les instructions : Avant d’apporter des modifications, assurez-vous de bien comprendre chaque option dans le BIOS. Certains réglages peuvent avoir des conséquences importantes sur la stabilité et les performances de votre système.
  2. Prendre note des paramètres d’origine : Avant d’apporter des modifications, notez ou prenez des captures d’écran des paramètres d’origine du BIOS. Cela vous permettra de restaurer les valeurs par défaut en cas de problème.
  3. Modifier une option à la fois : Évitez de faire plusieurs modifications simultanément. Si un problème survient, il sera plus facile de déterminer la cause si vous avez modifié une seule option à la fois.
  4. Utiliser les valeurs recommandées : Si vous ne comprenez pas complètement l’effet d’une modification, il est souvent préférable de laisser les paramètres par défaut ou de choisir les valeurs recommandées par le fabricant.
  5. Mettre à jour le BIOS avec prudence : Mettre à jour le BIOS peut apporter des améliorations de performances et des corrections de bugs, mais cela comporte également des risques. Assurez-vous de suivre les instructions du fabricant et d’utiliser la version correcte du BIOS pour votre matériel.
  6. Sauvegarder vos données : Bien que les modifications du BIOS n’affectent généralement pas les données stockées sur votre disque dur, il est toujours recommandé de sauvegarder vos données importantes au cas où.
  7. Être conscient des mots de passe : Certains BIOS peuvent avoir des options de mot de passe pour restreindre l’accès à certaines fonctionnalités. Assurez-vous de connaître ces mots de passe si vous en avez configuré un.
  8. Éviter les réglages extrêmes : Modifiez les paramètres avec parcimonie et évitez de pousser les composants de votre système à leurs limites maximales, sauf si vous comprenez parfaitement les implications.

En respectant ces précautions, vous minimisez les risques d’erreurs ou de dysfonctionnements lors de la modification des paramètres du BIOS.

Méthode générale pour accéder au BIOS

  1. Redémarrer l’ordinateur : Assurez-vous que votre ordinateur est allumé, puis redémarrez-le.
  2. Appuyer sur la touche appropriée : Pendant le processus de démarrage, une courte séquence d’écran vous permettra généralement d’accéder au BIOS en appuyant sur une certaine touche. Les touches utilisées utilisent F2, F10, F12, ESC ou DEL. La touche exacte peut varier selon le fabricant.
  3. Vérifier le manuel de l’ordinateur : Si vous ne parvenez pas à déterminer la touche appropriée, consultez le manuel de votre ordinateur ou visitez le site Web du fabricant pour obtenir des instructions spécifiques à votre modèle.
  4. Utiliser les options de démarrage avancées : Sur certains ordinateurs, vous pouvez également accéder au BIOS à partir des options de démarrage avancées de Windows 10. Pour cela, cliquez sur le bouton “Démarrer“, maintenez la touche Shift enfoncée tout en cliquant sur “Redémarrer“. “. Cela ouvrira les options de récupération. À partir de là, sélectionnez « Dépannage » > « Options avancées » > « Paramètres du micrologiciel UEFI » ou « Modifier les paramètres du micrologiciel UEFI ».

Information sur l’interface UEFI :

L’UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) est une interface firmware moderne conçue pour remplacer le BIOS (Basic Input/Output System) traditionnel dans les ordinateurs. L’UEFI offre des fonctionnalités avancées par rapport au BIOS et a été introduit pour répondre aux limitations du BIOS en matière de gestion du démarrage du système et de l’interface utilisateur. Voici quelques points clés sur l’UEFI :

  1. Interface utilisateur graphique : Contrairement au BIOS, qui utilise généralement une interface utilisateur en mode texte, l’UEFI peut prendre en charge une interface graphique plus conviviale. Cela permet une navigation plus intuitive et facilite la configuration du firmware.
  2. Gestion avancée du démarrage : L’UEFI améliore la gestion du processus de démarrage du système. Il prend en charge la compatibilité avec les disques durs de grande capacité, les disques SSD et les périphériques de stockage modernes.
  3. Sécurité améliorée : L’UEFI propose des fonctionnalités de sécurité améliorées, telles que Secure Boot. Secure Boot est conçu pour empêcher le chargement de logiciels malveillants ou non signés pendant le processus de démarrage en vérifiant la signature numérique des composants du système.
  4. Prise en charge de l’architecture 64 bits : L’UEFI est conçu pour fonctionner sur des systèmes 32 bits et 64 bits, offrant une compatibilité avec les systèmes modernes et la possibilité de tirer pleinement parti de l’architecture 64 bits.
  5. Support des périphériques de stockage GPT : L’UEFI est compatible avec le style de partitionnement GPT (GUID Partition Table), qui prend en charge un plus grand nombre de partitions par rapport au style de partitionnement MBR (Master Boot Record) utilisé par le BIOS . Cela est particulièrement utile pour les disques durs de grande capacité.
  6. Prise en charge des pilotes : L’UEFI peut charger des pilotes au moment du démarrage, ce qui peut faciliter la reconnaissance des périphériques matériels supplémentaires.

L’adoption généralisée de l’UEFI a accompagné le développement de systèmes d’exploitation modernes tels que Windows 8, Windows 10 et plusieurs distributions Linux. Dans la plupart des cas, les utilisateurs interagissent

Veuillez noter que l’accès au BIOS peut également être désactivé dans certaines configurations, notamment sur les ordinateurs portables. Si vous avez des difficultés, consultez le manuel de votre appareil ou recherchez les instructions spécifiques à votre modèle en ligne.


Le Master Boot Record (MBR) ou zone amorce est le nom donné au premier secteur adressable d'une unité disque partitionnée. la taille du MBR est de 512 octets. Cette zone est souvent la cible des rootkits et de certains ransomwares. L'ajout d'un code malveillant peut bloquer le démarrage du système ou faire exécuter une procédure malware.


Le Basic Input Output System (BIOS, en français : « système élémentaire d'entrée/sortie ») est, au sens strict, un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère d'un ordinateur, lui permettant d'effectuer des opérations élémentaires lors de sa mise sous tension, par exemple la lecture d'un secteur sur un disque. Par extension, le terme est souvent utilisé pour décrire l'ensemble du micrologiciel de la carte mère.


Le standard Unified Extensible Firmware Interface (UEFI, « Interface micrologicielle extensible unifiée ») définit un logiciel intermédiaire entre le micrologiciel (firmware) et le système d'exploitation (OS) d'un ordinateur. Cette interface succède sur certaines cartes-mères au BIOS. Elle fait suite à EFI (Extensible Firmware Interface), conçue par Intel pour les processeurs Itanium. Le mode d'initialisation UEFI présente plusieurs avantage par rapport au mode d'initialisation Legacy BIOS. Parmi lequels la rapidité, la prise en charge de partitions supérieures à 2To et une gestion plus robuste du système.

A propos de l'auteur

Retour en haut