Accueil Zone Anti-Malware Forums Le Bistrot débat covid Répondre à : débat covid

Le Che Le Che
Participant
Nombre d'articles : 532

le politiquement correct nous impose, particulièrement par le biais des médias, un nouveau vocabulaire se traduisant par des euphémismes pour désigner de manière non injurieuse, ni condescendante des personnes appartenant à des minorités afin de ne pas les stigmatiser.

balayeur mais technicien de surface
femme de ménage : technicienne des sols, employée de maison
facteur : préposé
chômeur : demandeur d’emploi
clochard : SDF
cancre : élève en difficulté, élève en situation d’échec scolaire

délinquant : jeune
criminel : victime de la société
aveugle : non-voyant
sourd : malentendant
infirme : handicapé ou mieux : personne à mobilité réduite
nain : personne de petite taille
nomades : gens du voyage et depuis peu migrants
vieux : senior
noir, jaune, beur : personne de couleur
cancer : longue maladie
mort : départ
métissage : diversité
mariage forcé : tradition
torche-vieux : auxiliaire de vie
insulte: incivilité
criminalité : insécurité
bordel : salon de massage
guerre : intervention, ingérence ou assistance selon le ministre
dégâts collatéraux : victimes civiles, innocents
bombardements : frappes chirurgicales
petit rapporteur : correspondant local
inculpé : mis en examen

pourquoi pas ? , pourrait on dire, le problème, c’est qu’en fait , c’est beaucoup plus sournois et pervers. ”  le choix de ce  vocabulaire agit comme forme de pensée préfabriquée . En clair, en apprenant à parler politiquement correct, on apprend à penser politiquement correct ! Le langage aseptisé ne sert donc plus à décrire la réalité en tant que tel, mais est utilisé comme une arme dialectique au service d’une idéologie.”

La novlangue dont parle d’Orwell n’est en fait qu’un langage destiné à rendre impossible l’expression d’idées subversives.