Répondre à : L’Affaire Kaseya implique le rançongiciel REvil (Clé de déchiffrement)

#35311
Nicolas Coolman
Maître des clés

Affaire Kaseya : analyse d’un bis repetita du ransomware

Selon les premiers rapports, les attaquants ont probablement identifié et exploité une vulnérabilité leur permettant de compromettre la solution Virtual System Administrator (VSA) de Kaseya, qui est utilisée pour surveiller et gérer à distance les terminaux et les serveurs. (Sources)

Nicolas Coolman

Retour haut de page