Répondre à : A propos de l’essayiste Idriss Aberkane

#38931
Le Che
Modérateur

Je ne sais pas si c’était volontaire , mais ce monologue m’a fait penser dans la forme à ces quelques vers de Rimbaud dans ” Le bateau ivre ”

J’ai vu le soleil bas, taché d’horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J’ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L’Aube exaltée ainsi qu’un peuple de colombes,
Et j’ai vu quelquefois ce que l’homme a cru voir !

Retour haut de page