#41521
Nicolas Coolman
Maître des clés

Windows 11 bénéficie d’une protection renforcée contre le phishing et de la prise en charge de SHA-3.

Microsoft a annoncé que la nouvelle version de Windows 11 déployée pour les Insiders dans le canal Canary s’accompagne d’une protection accrue contre les attaques de phishing et de la prise en charge des fonctions de hachage cryptographique SHA-3. Enhanced Phishing Protection est une fonctionnalité Defender SmartScreen introduite avec la sortie de Windows 11 22H2 en septembre 2022 et est conçue pour protéger les informations d’identification des utilisateurs contre les attaques de phishing. (Sources)

Microsoft Defender, appelé officiellement Antivirus Microsoft Defender, est un composant antivirus de Microsoft Windows. Microsoft a d'abord offert le logiciel en téléchargement comme un programme anti-espion gratuit pour Windows XP. En janvier 2022, Microsoft Defender devient un antivirus multiplateforme avec la prise en charge des vulnérabilités des systèmes d'exploitation mobiles Android et iOS. En juin 2023, Microsoft améliore la protection anti-hameçonnage de Windows 11 avec de nouvelles fonctionnalités. En juillet 2023, La capacité d'analyse du micrologiciel de Defender pour IoT (Firmware Analysis) permet aux équipes de sécurité d'obtenir une visibilité plus approfondie sur les appareils IoT/OT en fournissant de meilleures informations sur le logiciel de base sur lequel ils sont construits.


Bleeping Computer est un site Web couvrant l'actualité technologique et offrant une aide informatique gratuite via ses forums, qui a été créé par Lawrence Abrams en 2004. Avec plus de 700 000 membres enregistrés qui posent des questions et y répondent, BleepingComputer.com est devenu une communauté dynamique et animée de personnes partageant les mêmes idées.

L’hameçonnage, phishing ou filoutage est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance — banque, administration, etc. — afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc. En effet, le plus souvent, une copie exacte d'un site internet est réalisée dans l'optique de faire croire à la victime qu'elle se trouve sur le site internet officiel où elle pensait se connecter. La victime va ainsi rentrer ses codes personnels qui seront récupérés par celui qui a créé le faux site, il aura ainsi accès aux données personnelles de la victime, et par exemple dans le cadre d'un jeu, pourra dérober tout ce que la victime possède sur le jeu.

Retour en haut