#43166
Nicolas Coolman
Maître des clés

Un juge utilise ChatGPT pour rédiger une sentence truffée d’erreurs.

Au Brésil, un juge est dans le viseur du Conseil national de justice. Il doit s’expliquer après avoir rendu un jugement en s’aidant de l’IA générative ChatGPT. Problème, la sentence comportait une flopée de fausses références dont des éléments de jurisprudence fantaisistes.

 

Retour en haut