#44118
Nicolas Coolman
Maître des clés

Bulletin de sécurité GitLab du 27 mars 2024

Dans certaines versions de GitLab, une vulnérabilité peut conduire un attaquant a provoquer un déni de service à distance. Une autre vulnérabilité peut permettre à un attaquant d’injecter du code indirecte à distance (XSS). Ces problèmes ont été corrigés et affectent de nombreuses versions de GitLab CE/EE


Le déni de service (DDoS) est une attaque malveillante visant à rendre un service indisponible pour les utilisateurs légitimes en submergeant le serveur ciblé avec un grand volume de trafic. Les attaquants exploitent souvent des réseaux de machines infectées par des logiciels malveillants, appelées botnets, pour coordonner ces attaques massives. Les conséquences du DDoS peuvent être graves, allant de la perturbation temporaire des services en ligne à des dommages financiers considérables pour les entreprises.

Pour se protéger contre de telles attaques par déni de service, les organisations doivent mettre en œuvre des solutions de détection et de mitigation efficaces ainsi que des plans de réponse aux incidents. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité de catégorie "Zero Day" ou l'absence de mises à jour automatiques.

GitLab  est un logiciel libre de forge basé sur git proposant les fonctionnalités de wiki, un système de suivi des bugs, l’intégration continue et la livraison continue. Développé par GitLab Inc et créé par Dmitriy Zaporozhets et par Valery Sizov, le logiciel est utilisé par plusieurs grandes entreprises informatiques, dont IBM et Sony.

Retour en haut