Page Accueil Forums Analyses sécurité Actualité sur les escroqueries, les piratages et les cyberattaques. Le rapport Cyberint sur les tendances des ransomwares 2023.

#44549
Nicolas Coolman
Maître des clés

Le rapport Cyberint sur les tendances des ransomwares 2023.

2023 est considérée comme l’année la plus réussie de l’histoire pour les groupes de ransomwares. En 2023, les groupes de ransomwares ont connu un succès sans précédent, avec une augmentation de 55,5 % du nombre de victimes, pour un total de 5 070, soit une forte augmentation par rapport à l’année précédente. Les deuxième et troisième trimestres ont fait à eux seuls plus de victimes que l’ensemble de l’année 2022, avec 2 903 victimes. Les leaders des ransomwares restent les vétérans, LockBit3.0, ALPHV et Cl0p. (Lire le rapport complet)


Les ransomwares, ou rançongiciels, représentent une menace informatique omniprésente, ils encryptent les fichiers d'un système, exigeant une rançon pour leur déchiffrement. Ces attaques sournoises paralysent souvent les entreprises et les particuliers, causant des pertes financières et de données critiques. Les cybercriminels utilisent diverses méthodes d'infiltration, telles que des e-mails de phishing et des vulnérabilités logicielles, pour propager leurs logiciels malveillants.

De nombreuses solutions de sécurité résidentes assurent une protection en temps réel contre les rançongiciels. Mais les gangs font régulièrement évoluer leur ransomwares pour contrer les clés de déchiffrement proposées. Certains rançongiciels comme le Raas babuk sont de véritables arnaques et ne donnent pas la clé de déchiffrement après la rançon payée. Généralement les experts en sécurité et les autorités judiciaires préconisent de ne pas payer la rançon demandée.

Les conséquences des ransomwares vont au-delà de la perte de données, affectant également la réputation et la confiance des victimes. La prévention, par le biais de mises à jour régulières, de la sensibilisation à la sécurité et de solutions de sauvegarde fiables, reste essentielle pour contrer cette menace croissante.

Retour en haut