Bulletin de sécurité SolarWinds du 22 novembre 2022.

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #40558
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Bulletin de sécurité SolarWinds du 22 novembre 2022.

      Multiples vulnérabilités dans les produits SolarWinds. De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans les produits SolarWinds. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un contournement de la politique de sécurité et une atteinte à l’intégrité des données. (Sources)


      SolarWinds est une société américaine qui développe des logiciels professionnels permettant la gestion centralisée des réseaux, des systèmes et de l'infrastructure informatique. 

      Solarwinds propose la surveillance des réseaux multifournisseurs pour détecter les défauts et les éventuels problèmes de performance et de disponibilité. Il assure une surveillance de tous les environnements Cloud privés, publics et hybrides. Il prend en charge le déploiement multifournisseur Cloud, virtuels ou physiques.

      En décembre 2020, une cyber attaque à grande échelle s'appuyant sur l'un des produit de SolarWinds appelé Orion, utilisé par environ 33 000 clients des secteurs public et privé, est divulguée. De nombreux acteurs, dont le secrétaire d'Etat des Etats-Unis considèrent qu'elle a été perpétrée par les services de renseignement russes.


      Code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible.

      Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir des droits d'administrateur afin d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes.


      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information.

      La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. 

      De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation.

      Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples.

      La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

      Nicolas Coolman

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour haut de page