Chrome et Edge, 3 Millions d’installations d’extensions malveillantes

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #28893
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Chrome et Edge, 3 Millions d’installations d’extensions malveillantes.

      Blepping Computer, Par   le 17 Décembre 2020

      Les extensions de navigateur malveillantes Chrome et Edge avec plus de 3 millions d’installations, dont la plupart sont toujours disponibles sur le Chrome Web Store et le portail des modules complémentaires Microsoft Edge, sont capables de voler les informations des utilisateurs et de les rediriger vers des sites de phishing. (Sources)


      L’hameçonnage, phishing ou filoutage est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance — banque, administration, etc. — afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc.

      En effet, le plus souvent, une copie exacte d'un site internet est réalisée dans l'optique de faire croire à la victime qu'elle se trouve sur le site internet officiel où elle pensait se connecter. La victime va ainsi rentrer ses codes personnels qui seront récupérés par celui qui a créé le faux site, il aura ainsi accès aux données personnelles de la victime, et par exemple dans le cadre d'un jeu, pourra dérober tout ce que la victime possède sur le jeu.

      Chrome Web Store est la plate-forme de téléchargement de Google à destination de son navigateur Google Chrome et de son système d’exploitation Google Chrome OS. (Sources)

       

       

      Nicolas Coolman

    • #28931
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      28 extensions Chrome et Edge contiendraient du code malveillant

      ZDNet, Par Catalin Cimpanu le

      Ces extensions pourraient rediriger vers des publicités, des sites de phishing, collecter des données privées ou encore télécharger des malwares sur les appareils de 3 millions d’utilisateurs potentiels. (sources)

      Nicolas Coolman

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour haut de page