Forums Le Bistrot débat covid

Mots-clés : , , ,

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 52)

 Téléchargez plus de 1200 logiciels sur leur site officiel !

  • Auteur
    Messages
  • Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Bonsoir

    j’avais dit que je n’interviendrais plus sur le forum  » A côté  » ,  mais je vais faire une  entorse à cette décision , en vous faisant part de cette vidéo , où Louis Fouché, médecin anesthésiste réanimateur , dont j’ai déjà parlé plus haut , nous fait une synthèse brillante de cette crise sanitaire. Car lorsque je vois les inepties  qui circulent sur certains forums , inepties qui sont le fait de gens totalement lobotomisés, anesthésiés, irresponsables,  il me paraît légitime de faire valoir le contenu de personnalités qui savent de quoi elles parlent et  qui ont bien cerné le problème. Je vous laisse juge 😉

    https://youtu.be/ORNRYDr31vQ

    Alain MasAlain Mas
    @alainmas
    Nombre d'articles : 614

    Hi,

    Du même avis, une bonne synthèse du médecin Louis Fouché.

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Hello

    je m’en voudrais si je me taisais devant le déferlement de contre-vérités qui fleurissent partout dans la crise que nous traversons qui n’est pas essentiellement une crise sanitaire , mais une crise systémique , c’est à dire une crise économique , une crise sociétale, une crise politique. j’encourage ceux qui n’ont pas lu  « 1984 » de Georges Orwell de le faire . Ils auront un aperçu de ce qui se passe maintenant . Toute la gestion de la crise a été basée sur l’instauration d’un climat de terreur en choisissant des mots dont la finalité est de déstructurer la pensée des gens en créant un nouveau langage ( novlangue) adapté à l’idéologie qu’on veut mettre en place . A son époque Platon disait : » la perversion de la société commence par la fraude des mots  » . Je vous encourage à regarder cette vidéo qui traduit mieux que moi à quel point ce nouveau langage codifié sciemment en est le reflet.

    https://youtu.be/PKilbZjibco

    Nicolas CoolmanNicolas Coolman
    • Administrateur
    @nicocoolmann
    Nombre d'articles : 2433

    Hello,
    Je n’ai pas lu le livre « 1984 », mais c’est une bonne synthèse.:good:

    « On réfléchi avec des mots et pas l’inverse« 

    Alain MasAlain Mas
    @alainmas
    Nombre d'articles : 614

    Hi,

    C’est vrai, des mots qui veulent dire la même chose peuvent présenter une connotation positive ou négative, comme « Détruire » et « Réinventer », « Manifestation » et « Rassemblement ».

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    le politiquement correct nous impose, particulièrement par le biais des médias, un nouveau vocabulaire se traduisant par des euphémismes pour désigner de manière non injurieuse, ni condescendante des personnes appartenant à des minorités afin de ne pas les stigmatiser.

    balayeur mais technicien de surface
    femme de ménage : technicienne des sols, employée de maison
    facteur : préposé
    chômeur : demandeur d’emploi
    clochard : SDF
    cancre : élève en difficulté, élève en situation d’échec scolaire

    délinquant : jeune
    criminel : victime de la société
    aveugle : non-voyant
    sourd : malentendant
    infirme : handicapé ou mieux : personne à mobilité réduite
    nain : personne de petite taille
    nomades : gens du voyage et depuis peu migrants
    vieux : senior
    noir, jaune, beur : personne de couleur
    cancer : longue maladie
    mort : départ
    métissage : diversité
    mariage forcé : tradition
    torche-vieux : auxiliaire de vie
    insulte: incivilité
    criminalité : insécurité
    bordel : salon de massage
    guerre : intervention, ingérence ou assistance selon le ministre
    dégâts collatéraux : victimes civiles, innocents
    bombardements : frappes chirurgicales
    petit rapporteur : correspondant local
    inculpé : mis en examen

    pourquoi pas ? , pourrait on dire, le problème, c’est qu’en fait , c’est beaucoup plus sournois et pervers.  »  le choix de ce  vocabulaire agit comme forme de pensée préfabriquée . En clair, en apprenant à parler politiquement correct, on apprend à penser politiquement correct ! Le langage aseptisé ne sert donc plus à décrire la réalité en tant que tel, mais est utilisé comme une arme dialectique au service d’une idéologie. »

    La novlangue dont parle d’Orwell n’est en fait qu’un langage destiné à rendre impossible l’expression d’idées subversives.

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    il faut faire attention aux mots qu’on emploie

    par exemple , dans le domaine social, révolution et évolution bien que d’apparence semblable ont un sens très différent. Une évolution est une transformation lente et graduelle de la société alors qu’une révolution est une transformation brutale radicale violente de cette même société, et pourtant ne pourrait on pas dire qu’une évolution est une révolution sans en avoir l’ r

    :unsure:

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

     

    Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs.
    Ils nous condamnent ou nous libèrent.

    (Ruth BEBERMEYER)

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Synthèse très complète sur la covid du Professeur Raoult, ( avec  en conclusion une référence à Pagnol plein d’humour )

    plus les gens sont ignorants dit il plus ils ont de certitudes , par contre les gens qui ont des connaissances ont beaucoup d’incertitudes quant à la prédiction de ce qui va marcher de ce qui ne va pas marcher, de ce qui va se passer ou de ce qui ne va pas se passer, il faut être humble .

    j’ajouterais que la première catégorie de gens dont il parle remplissent les plateaux tv de BFM, Cnews, etc……

    lorsque je vois des individus qui n’ont pas la moindre connaissance qualifier ce professeur de clown, de charlatan, etc …….je me pose des questions quant aux déficits neuronal de leur cerveau, mais bon,  être qualifié de clown par des guignols, c’est presque flatteur :yes:

    regardez cette vidéo très récente

    https://youtu.be/U7CmzEW8k3M

    Alain MasAlain Mas
    @alainmas
    Nombre d'articles : 614

    Hi,

    Merci pour ta recherche, une vidéo du professeur Raoult de 40mn particulièrement intéressante qui permet de faire vraiment le point sur cette pandémie.

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Je lisais tout à l’heure un interview d ‘Étienne Klein physicien et philosophe qui parlait  de ce qu’il entendait de la part de personnages publics ou politiques qui disaient: :

    « Je ne suis pas médecin, mais je pense que ». Et Klein de préciser: «  En clair, ils se présentaient comme des personnes incompétentes en médecine, ce qui était parfaitement honnête de leur part, puis continuaient en parlant comme s’ils étaient au contraire des « sachants », expliquant doctement et fermement ce qu’il fallait faire ou penser de tel ou tel traitement, de telle ou telle mesure préventive.toutes les personnes ont le droit de poser des questions, de s’interroger, d’émettre des avis. Mais avoir un avis n’équivaut à connaitre la vérité »

    Parlant de Nietzsche qui dit  « Le goût du vrai va disparaître au fur et à mesure qu’il garantira moins de plaisir ; l’illusion, l’erreur, la chimère vont reconquérir pas à pas, parce qu’il s’y attache du plaisir, le terrain qu’elles tenaient autrefois. » , Étienne Klein rajoute «  Nous déclarons aimer la vérité, ce qui est ma foi très bien, mais cela n’implique pas de déclarer vraies les idées que nous aimons ! »

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    A propos de cette notion de vérité dans l’information au sens large du terme et plus précisément,  je dirais,  sur cette crise sanitaire   Alain de Benoist dit :

     certains semblent  s’imaginer que les « nouvelles » sont soit vraies, soit fausses. On aimerait que ce soit si simple ! En matière d’information, la vérité est qu’il n’y a pas de vérité (absolue). L’information objective n’existe pas : elle est toujours le reflet de la subjectivité de qui la fournit. Il y a seulement des journalistes qui s’efforcent d’être honnêtes, et d’autres qui ne le sont pas. À côté de la « fausse nouvelle » manifeste, relevant d’une véritable désinformation, une nouvelle peut être faussée, tronquée, biaisée. La place qu’on lui donne, la façon dont on rapporte les faits, les titres employés jouent également.

    « N’oublions pas non plus que les grands médias, qui se flattent aujourd’hui de « décoder » les fake news chez les autres, ont toujours été les premiers à relayer les mensonges d’État, des « armes de destruction massives » de Saddam Hussein jusqu’au prétendu « charnier » de Timisoara. Et que dire des délires antirusses qui feront bientôt attribuer à Poutine la responsabilité des dérèglements climatiques ?

    Dans une société normale, c’est au lecteur de se faire une opinion en lisant des choses contradictoires. On ne peut pas lui mâcher par avance la besogne en lui disant ce qui est digne de confiance (selon quels critères ?) et ce qui ne l’est pas. Ou bien alors, comme dans 1984, il faut tout de suite instituer un ministère de la Vérité – ce dont nous ne sommes d’ailleurs pas très loin. À l’heure où tant de nos contemporains s’emploient à ne pas voir ce qu’ils voient, on pourrait aussi s’interroger sur le statut du réel dans la société postmoderne. « Dans le monde réellement renversé, disait Guy Debord, le vrai est un moment du faux »

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Tous les jours on a droit aux nombres de morts qui à eux seuls n’ont pas beaucoup de signification et d’intérêt. Ce qu’il faudrait, c’est un tableau récapitulatif des décès en fonctions de critères plus affinés . par exemple, les décès par tranche d’age, ceux qui étaient porteurs de facteurs de comorbidité ( diabète, hypertension, obésité, cancers, immunosuppresseurs , etc….. ) le contexte social ( EHPAD , activité professionnelle,  les lieux de vie ( disparité régionale ) etc…… . Cela , à mon sens, permettrait d’avoir une vue plus précise que de « balancer  » des chiffres sans les rattacher à un contexte particulier.

    Alain MasAlain Mas
    @alainmas
    Nombre d'articles : 614

    Hi,

    Oui, tu as raison, un décompte macabre journalier du nombre de morts sans aucune spécification du contexte n’est pas significatif et ne reflète pas vraiment l’état de la pandémie.

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 481

    Le pape dans une récente prise de parole  dit et je le cite «il y a un négationnisme suicidaire ( de la part des anti-vaccins ) que je ne saurais pas expliquer, mais aujourd’hui il faut se faire vacciner». C’est quand même extraordinaire de ne pouvoir se poser des questions légitimes sur ce type de vaccins sans se faire traiter de complotiste ou d’anti-vaccins. En ce qui me concerne , je suis tout à fait conscient que la vaccinothérapie a été en médecine le meilleur rempart et la meilleure prévention pour toutes les maladies virales. Mais je ne saurais oublier que ce vaccin a été élaboré en urgence en passant outre  certains critères indispensables à l’obtention d’une AMM et mettant en avant une technique certes innovante mais dont le recul n’a pas été suffisant pour en juger  l’efficacité, la tolérance  et en dénombrer  les éventuels effets secondaires. Et ce n’est pas le fait de se poser ce type de questions qui fait de moi un anti-vaccin.

15 sujets de 16 à 30 (sur un total de 52)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.