La Russie

Vous lisez 48 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #38734
      Le Che
      Modérateur

      Hello
      Mon propos ici est d’éviter de parler politique. Je ne voudrais pas surenchérir sur ce qui se passe en Ukraine, je ne suis pas un expert en politique ou géopolitique et je n’ai pas d’affinité particulière pour Mr Poutine ,je constate où peut mener la Guerre au niveau des populations. Ceci étant dit, ce qui me dérange c’est que ce torrent de haine déversé par les médias vise me semble t il non seulement son chef , mais la Russie en général et c’est cela qui me fait réagir. La Russie, ce n’est pas Mr Poutine, c’est avant tout un ou plutôt des peuples et leur Histoire.

      j’ai appris à aimer et connaître la Russie par sa culture et notamment sa littérature. Alexandre Pouchkine, Nicolas Gogol, Léon Tolstoï, Fiodor Dostoïevski, Boris Pasternak, Anton Tchekhov, Ivan Tourgueniev, etc…. ont marqué mon existence et ont été en quelque sorte des compagnons de route .J’ai peut être une conception romantique ou poétique de ce pays , mais n’est ce pas un des personnages de Pasternak qui dit ” nul n’est plus poète qu’un Russe ” Oui, j’ai toujours aimé cette Russie profonde et vraie, la Russie éternelle. Mais jamais l’occident n’a aimé et compris ce que représentait la Russie et ça remonte à longtemps , ça reste pour moi un mystère, peut être n’a t il pas su percevoir ce qui en fait sa richesse: Son âme. enveloppée de mystère.

      Selon Dostoïevski, la force et la compassion sont des caractéristiques générales de l’âme russe. “le besoin spirituel le plus élémentaire du peuple russe est la nécessité de la souffrance”, on ne peut dissocier le concept de l’âme russe et du religieux, mais c’est l’esprit et en même temps l’espace Nicolas Berdiaev l’a développée dans son Idée russe écrit :« L’âme russe, c’est la même étendue sans bornes,incommensurable, le même élan vers l’infini que dans la plaine russe »)

      voila deux citations qui en résument le sens

      « Il est triste et joyeux, par une nuit d’été tranquille, parmi une forêt silencieuse, d’écouter une vive chanson russe. Ici la tristesse est sans fin, sans espoir, la force est invincible, le sceau du destin est fatal, la prédestination est de fer, l’un des principes fondamentaux de notre nation, qui peut expliquer beaucoup de choses, est que la vie russe semble incompréhensible. Et que ne peut-on pas entendre dans la longue chanson de la nuit d’été et de la forêt silencieuse ! »

      Alexeï Tolstoï

      « Une tâche infiniment difficile qui fait face au peuple russe est celle consistant à concevoir et organiser son vaste territoire. L’immensité de la terre russe, l’absence de frontières et de limites se sont exprimées dans la structure de l’âme russe. Le paysage de l’âme russe correspond au paysage de la terre russe : la même infinitude, la même absence de forme, la même recherche d’infini, la même largeur ».

      Nikolaï Berdiaïev

    • #38737
      Jean-Paul
      Participant

      Hello l’ami,

      J’ai apprécié ce que tu as écrit, :good:
      Je pense surtout que la Russie est une chose et poutine en est une autre !
      @J.P :wacko:

    • #38761
      Le Che
      Modérateur

      J’ai toujours rêvé de prendre un jour le Transsibérien pour voir comme disait Blaise Cendrars “les trains silencieux les trains noirs qui revenaient de l’Extrême-Orient et qui passaient en fantômes – Et mon œil, comme le fanal d’arrière, court encore derrière ces trains.”

    • #38764
      Le Che
      Modérateur

      “L’Hymne des Chérubins ” de Tchaïkovski est un hymne religieux chrétien liturgique russe orthodoxe .

      Une merveille

    • #38766
      Le Che
      Modérateur

      je fais mienne cette réflexion de Sylvain Tesson : “Probablement que coule en moi un venin toxique qui s’appelle ‘la vision romantique des choses’.”

      Et je partage La célèbre phrase de Dostoïevski : « La beauté sauvera le monde »

    • #38772
      Le Che
      Modérateur

      La Balalaïka et toute sa nostalgie et sa mélancolie

    • #38776
      Le Che
      Modérateur

      Winston Churchill a donné une très belle définition de la Russie

      La Russie est un rébus enveloppé de mystère au sein d’une énigme.

    • #38779
      Le Che
      Modérateur

      Il faut reconnaître aussi que le charme slave opère toujours et que les Femmes Russes sont très belles

    • #38803
      Le Che
      Modérateur

      Il n’y a pas que de jolies femmes en Russie, il y a aussi une cuisine typique à découvrir , ce que j’ai fait lors d’un voyage à Saint-Pétersbourg, il y a quelques années. J’ai retenu 3 plats populaires et succulents

      Pelmenis appelés par certains “pain d’oreille”.
      Les pelmenis sont extrêmement populaires en Russie,Les pelmenis traditionnels de l’Oural sont farcies avec trois types de viande: boeuf, agneau et porc. Mais il y a d’autres garnitures d’autres garnitures de viande ou de poisson.

      Solianka
      La solianka est une soupe épaisse et savoureuse, populaire dans la cuisine russe et ukrainienne. Elle peut être préparée avec de la viande, du poisson ou des champignons; les autres ingrédients comprennent les olives, les concombres marinés avec de la saumure, le chou frisé, les pommes de terre, la crème et l’aneth.

      Boeuf Stroganov
      Le bœuf Stroganov est un plat russe très populaire dans le monde entier. De petits morceaux de filet de bœuf (généralement des lanières) sont frits dans de la crème smetana, des oignons et des champignons.

    • #38808
      Le Che
      Modérateur

      j’ai eu l’occasion de croiser ces matous , ils sont les rois de l’ Ermitage

    • #38809
      Le Che
      Modérateur

      je reviens sur Sylvain Tesson cet éternel écrivain voyageur qui a passé six mois dans une cabane près du lac Baïkal et qui nous dit:

      Les Russes ont quelque chose que les Français n’ont plus : le sens du commun, le sens patriotique. Les Russes succombent moins aux sirènes de l’individualisme qui ont fait perdre chez nous ce sentiment d’appartenance à une société. C’est peut-être d’ailleurs parce que les Russes ont affronté la Grande Armée en 1812 qu’ils ont ressenti la nécessité de s’inventer un patriotisme. Ils ont une plus grande affection pour la scénographie de la vie : l’Histoire, la représentation politique, le faste… Ils ont moins ce sourire ironique que nous aimons tellement. Parfois, le sourire de Voltaire est l’incarnation absolue du rictus de l’intelligence. Parfois, c’est une grimace. Hélas… Ils ont beaucoup moins que nous l’impression d’avoir un destin universel et éternel. Nous souffrons d’un franco-centrisme incroyable. Il y aussi chez le Slave, sans verser dans les généralités de comptoir, un fatalisme, une acceptation des choses qui passent. Quelque chose qui vient peut-être de l’orthodoxie, quelque chose d’héraclitéen : nous vivons sur des pentes qui se désagrègent, il s’agit de se mouvoir dignement dans un monde incertain. C’est ce sentiment que les artistes aiment, que les Russes acceptent et que les politiciens français refusent.
      Je me sens beaucoup plus proche d’un pêcheur du lac Baïkal – avec le rapport qu’il entretient à la nature, au temps, à une forme de rudesse – que d’un Français imbu de lui-même et citoyen du présent, indifférent à tout ce qui concerne son passé et préoccupé par tout ce qui à trait à son avenir. La différence est là : c’est une différence de positionnement par rapport au temps. Les Russes ne bazardent pas le passé. Les Français sont dans la détestation de tout ce qui les a précédés. L’Histoire n’est pas un petit séquençage dans lequel on ferait un droit d’inventaire.

    • #38812
      Le Che
      Modérateur

      Il n’y a qu’ un autre pays où j’ai retrouvé cette exaltation de l’âme avec sa délicieuse nostalgie, son émotion,sa tristesse, sa mélancolie , son espoir, le destin ,le temps qui passe. C’était un soir dans un bar du vieux Lisbonne en écoutant du Fado.

    • #38817
      Le Che
      Modérateur

      En rapport avec mon dernier post

    • #38818
      Le Che
      Modérateur

      Un peu d’humour

      En Russie la taille d’une Datcha reflète le pouvoir Datcha ;-)

    • #38819
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Hello,
      Dommage, je ne comprend pas le portugais, je découvre la chanteuse Amalia Rodriguez. :good:

      Nicolas Coolman

    • #38820
      Le Che
      Modérateur

      pour en revenir à la Russie, le poète Français Christian Bobin dit : ” La Russie est le nom d’une espérance, d’une manière invincible d’envisager la vie “
      Ossip Mandelstam, considéré comme l’un des plus grands poète Russes est mort dans les camps Staliniens. Avant de mourir , il dit à ses bourreaux . :” Les fleurs ne connaissent pas la mort ” , c’est ça aussi la Russie, c’est chanter lorsque vous êtes perdu, c’est monter sur un tas de neige et chanter.

    • #38827
      Le Che
      Modérateur

      Lorsqu’un Russe est interrogé , sa première réaction est de dire ” Je ne parlerai qu’en présence de Ma Vodka ” ;-)

    • #38829
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      ” Je ne parlerai qu’en présence de Ma Vodka ”

      :good:

      Nicolas Coolman

    • #38834
      Le Che
      Modérateur

      un jour en France , j’ai rencontré un Russe et j’ai commencé à lui parler des merveilles de la Russie après ma visite à Saint-Pétersbourg , Il m’ a répondu avec un sourire :” vous ne connaissez rien à la Russie, parce que la Russie, ce n’est pas ça ” J’ai compris plus tard ce qu’il voulait dire

    • #38836
      Le Che
      Modérateur

      C’est curieux, mais je ne peux dissocier la neige de la Russie, comme s’il n’existait d’hiver qu’en Russie.
      voila une photo qui symbolise pour moi l’hiver dans la Russie profonde

    • #38867
      Le Che
      Modérateur

      Certains Russes peuvent exprimer une sorte de mélancolie unique. En Russie La toska est une mélancolie apathique, une tristesse sans cause précise, ou une pointe d’angoisse. Elle peut aussi signifier le désir ou le mal du pays, un peu comme la “saudade” [nostalgie] dont je parlais plus haut , un malaise intérieur pour un endroit lointain ou un temps passé . « La toska, cette tristesse russe, est un élément de l’identité fondamentale. Elle est en grande partie une forme de méditation Russe. Elle est étroitement liée à la souffrance et au doute de soi qui sont si chers au peuple russe. Mais ce n’est absolument pas une sorte de dépression , elle leur sert au contraire d’élan vital qui leur permet justement d’affronter les moments difficiles comme s’ils se disaient : ” on a vu et vécu tellement pire ……..”

    • #38879
      Le Che
      Modérateur

      Je trouve que cette citation de Tchékov résume bien l’âme Russe

      « Le Russe aime se souvenir, mais n’aime pas vivre. »

    • #38883
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Hello,

      C’est curieux, mais je ne peux dissocier la neige de la Russie, comme s’il n’existait d’hiver qu’en Russie.
      voila une photo qui symbolise pour moi l’hiver dans la Russie profonde

      Effectivement la neige est souvent associée à l’image des paysages russes !

      Nicolas Coolman

    • #38933
      Le Che
      Modérateur

      c’est la Russie, cette mère glorieuse, incomparable, dont la renommée s’étend au-delà des mers, cette martyre, têtue, extravagante, exaltée, adorée, aux éclats toujours imprévisibles, à jamais sublimes et tragiques !
      Boris Pasternak

    • #38937
      Le Che
      Modérateur

      Jusqu’où s’arrêtera la connerie humaine ??????? Je crois qu’elle est incommensurable
      j’ai vu que certaines grandes enseignes de magasins allait enlever des rayons les produits Russe . Bientôt si ça continue on va interdire que les libraires vendent tout ce qui touche la littérature Russe , et tant qu’on y est pourquoi ne pas faire de gigantesques autodafés sur la place publique comme dans le film Fahrenheit 451 ? Par moment j’ai honte de faire partie de cette société . Mais bon ceci est une autre histoire que je n’aborderai pas ici :whistle:

    • #38938
      JeanAnidos
      Participant

      Une chasse aux sorcières à l’égard des russes et de leur culture qui ne présage rien de bon pour l’avenir de l’entente entre les peuples d’un même continent.

    • #38939
      Le Che
      Modérateur

      Je ne te le fais pas dire .

      De toutes façons les gens ne savent plus raisonner qu’en binaire ( comme en informatique 0/1),
      une pensée sans nuance , du manichéisme pur et dur. Le bien, le mal . Cherchez actuellement où est le mal ? Je vous le donne Emile comme disait Coluche ;-)

    • #38944
      JeanAnidos
      Participant

      Quelle tristesse de voir une guerre fratricide aux porte de l’Europe de l’est.
      L’Europe, de l’Atlantique à l’Oural du Général De Gaulle, s’éloigne de plus en plus et n’apparaît plus que comme une chimère. un horizon, une ligne que l’on ne peut atteindre.

    • #38945
      Le Che
      Modérateur

      C’était un vœux pieux . D’autant plus que les Russes sont un peuple indépendant très attachés à leur souveraineté. Pour eux, il est inconcevable de faire partie d’une structure supranationale telle que l’UE. Les Slavophiles considèrent que la Russie doit conserver ses traditions, et que l’occidentalisation du pays est une aberration qui lui fait perdre son identité profonde. La culture russe est une culture fondamentalement à part .

    • #38948
      Le Che
      Modérateur

      Je viens d’apprendre que les réseaux sociaux en particulier Instagram et Facebook , autorisaient les discours haineux voir les appels aux meurtres ( contre tous les Russes ) et justement tout est dans le tous . On voit bien qu’il y a une suridéologisation du conflit . La guerre est un argument qui sert à l’occident pour montrer sa haine viscérale vis à vis de La Russie . . Pour comprendre cet acharnement, devenu hystérique avec la crise ukrainienne, Guy Mettan dans son livre ” Russie -Occident une guerre de Mille ans ” remonte loin dans l’histoire, jusqu’à l’empereur Charlemagne. Il examine les lignes de forces religieuses, géopolitiques et idéologiques dont se nourrit la russophobie occidentale. Et démonte les ressorts du discours antirusse qui ont pour effet de repousser toujours plus loin les chances d’une vraie réconciliation.

    • #38951
      JeanAnidos
      Participant

      Des domaines “sociétaux” qui n’ont rien à voir avec cette guerre sont aussi touchés par des discours haineux avec une modération plutôt complaisante.

    • #38955
      Le Che
      Modérateur

      j’ai émis des considérations et des remarques qui pourraient pour certains être des positions orientées , alors qu’il n’en est rien . J’ai écrit ce que la culture Russe représente pour moi , pour le reste, rien n’est aussi simple que bien des commentaires le laissent entendre .
      @+

    • #39032
      Le Che
      Modérateur

      marines du plus grand peintre romantique russe Ivan Aïvazovsky

      Sous une lumière crépusculaire, un bateau navigue paisiblement sur les flots. Arborant à sa poupe le drapeau russe, il rejoint au loin un navire naufragé. ( que l’on découvre à droite près des rochers )

      nuit de lune

    • #39033
      Le Che
      Modérateur

      Rachmaninov célèbre compositeur Russe donne ici dans cette œuvre tout l’aperçu de son talent

    • #39049
      Le Che
      Modérateur

      C’était un aperçu de ce pays que j’ai appris à connaître et à aimer , je spécifie bien la Russie dans son essence même et non pas tout ce qui est politique. Et le voir mépriser, dénigrer comme je le constate chaque jour me rend triste .

    • #39074
      Le Che
      Modérateur

      Maïa Mikhaïlovna Plissetskaïa morte en 2015est une danseuse russe, considérée comme l’une des plus grandes ballerines et surnommée la « Diva de la danse ». Elle est faite prima ballerina assoluta du Bolchoï en 1962. Éternelle prima ballerina assoluta, Maïa Plissetskaïa reste unique par la hauteur de ses sauts, la fluidité de ses bras , sa danse, pleine d’intelligence, allie la technique la plus époustouflante à l’expression la plus dramatique.
      je ne suis pas un fan des ballets classiques, mais poussé à cette perfection avec en arrière plan cette admirable musique de Saint Saens ( la mort du cygne ), ça en devient une pure merveille. C’est la grâce à l’état pur .
      regardez les mouvements de ses bras , c’est absolument superbe!!!!

      http://www.youtube.com/watch?v=Krj-QsQvYSc&feature=watch-vrec

    • #39077
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Maïa Mikhaïlovna Plissetskaïa morte en 2015 est une danseuse russe

      C’est magnifique, la grâce incarnée !

      Nicolas Coolman

    • #39084
      Le Che
      Modérateur

      dix fleurs de Russie somptueuses mais menacées par l’activité humaine

      1)Pivoine à feuilles de fougère Présente principalement dans les régions méridionales de la Russie,

      2)Azalée royale Extrême-Orient russe.

      3) Crocus de Bieberstein Il pousse dans les régions steppiques,

      4) Lotus sacré les régions d’Astrakhan, de l’Amour, de Khabarovsk, près de la mer Caspienne

      5)Lys fauve de Sibérie on le trouve en Russie dans les régions de l’Altaï, de Krasnoïarsk, de Tomsk, de Novossibirsk, de Kemerovo, de Khakassie et de Touva.

      6)Viola incisa Présente dans toute la Sibérie, l’Altaï et la Primorié,

      7)Sabot de Vénus à grandes fleurs Espèce d’orchidée originaire de la partie européenne de la Russie et de la Sibérie,

      8)Orpin rose Également connue sous les noms de racine d’or En Russie, on la trouve dans de nombreuses régions (dont l’Altaï et le Touva,

      9)Lys tigré plante rare en Russie et on le trouve dans les régions d’Extrême-Orient, telles que le Primorié et l’île de Sakhaline.

      10)Tulipe de Schrenk En Russie, elle pousse dans les régions du Sud et du Sud-Est de la partie européenne du pays et dans le Caucase du Nord.

    • #39089
      Le Che
      Modérateur

      animaux emblématiques de Russie menacés d’extinction en raison du braconnage

      Le chat de Pallas
      son pelege lui permet d’affronter n’importe quel blizzard, car il a la fourrure la plus épaisse et la plus pelucheuse de tous les félins. C’est d’ailleurs ce qui fait son attrait auprès des braconniers.

      La panthère des neiges
      Il est ici question d’un félin tacheté, également appelé léopard des neiges. Il vit dans le Sud de la Sibérie,

      Le tigre de l’Amour
      Vivant dans l’Extrême-Orient russe, Le tigre de l’Amour souffre non seulement des chasseurs, mais aussi de la déforestation de la taïga qui l’abrite. Il ne reste par conséquent que quelques centaines de spécimens.

      Le morse de l’Atlantique
      Ce géant aquatique vit dans les mers Blanche, de Barents et de Kara. Il pèse en moyenne une tonne environ.

      Le dhole
      on les confond avec les renards , en Russie, ils sont très rares et se retrouvent dans l’Altaï et la région de Khabarovsk,

      Le porte-musc de Sibérie
      Cet étonnant cervidé est un animal très gentil et inoffensif. Malgré ses défenses effrayantes, il ne mange que des plantes et n’attaque jamais l’homme.

      Le grand-duc de Blakiston
      L’un des plus grands hiboux du monde vit dans l’Extrême-Orient russe – il pèse jusqu’à 4 kilos et son envergure atteint deux mètres

      Le renard bleu de Medny
      Il vit exclusivement sur l’île Medny, , en mer de Béring

    • #39091
      Le Che
      Modérateur

      Et puis si vous voulez tout savoir sur ce pays qui m’a toujours fasciné et qui continue à me fasciner, rendez vous sur ce site absolument complet

      https://fr.rbth.com/tourisme

    • #39092
      Le Che
      Modérateur

      Un peu d’humour, ça ne peut pas faire de mal ;-)

      Un journaliste se rend au fin fond de la Russie pour y faire un reportage.
      Arrivé dans un petit village isolé, il voit un vieil homme et lui demande:
      – Pouvez-vous me raconter votre plus beau souvenir ?
      Le vieil homme sourit et commence son histoire:
      – c’est un jour, il y a très longtemps, ma chèvre s’était égarée dans la montagne. Comme c’était la tradition, tous les hommes du village s’étaient réunis pour boire de la vodka et partir à la recherche de la chèvre. Quand finalement on l’a retrouvé au petit matin, comme c’est la tradition, on a encore bu de la vodka et tous les hommes du village se sont tapés la chèvre un par un. Qu’est-ce qu’on a pu rigoler.
      Le journaliste se dit que cette histoire est difficilement publiable et demande au vieil homme de lui en raconter une autre, peut-être un peu moins grossière.
      Le vieil homme sourit à nouveau et dit:
      – Un jour, la femme de mon voisin s’est perdue dans la montagne. Comme c’est la tradition, tous les hommes du village se sont réunis pour boire de la vodka et partir à sa recherche. Comme c’est la tradition, quand on l’a finalement retrouvée, tous les hommes du village se sont tapés la femme du voisin. On s’est bien amusé.
      Le journaliste n’est pas encore convaincu et interroge le vieil homme:
      – Vous n’auriez pas une histoire plus triste ?
      Le vieil homme prend un air sombre et commence:
      – Un jour, je me suis perdu dans la montagne…

    • #39093
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Un peu d’humour, ça ne peut pas faire de mal

      :yahoo: :yahoo:

      Nicolas Coolman

    • #39870
      Le Che
      Modérateur

      Je viens d’effacer mes deux posts précédents car , je me rends compte qu’il ne s’inscrivaient pas dans le contexte général de ce topic plus nuancé

    • #39901
      Le Che
      Modérateur

      « On ne comprend pas la Russie avec la raison ;
      On ne la mesure pas avec le mètre commun. –
      Elle a pour soi seule un mètre à sa taille ;
      On ne peut que croire à la Russie. »
      F. TIOUTTCHEV,

      Les Russes eux mêmes se sont résignés devant cette impossibilité de penser leur pays, de le comprendre, de l’expliquer, considérant ce phénomène comme une particularité de la mentalité nationale et en étant très fiers. Tiouttchev nous dit que la vie en Russie n’est rien d’autre que le sommeil. L’homme ne voit lui-même et sa vie que dans ses rêves. La façon dont Tiouttchev voit la vie en Russie met l’existence de l’homme russe en dehors de l’histoire car ce dernier, selon le poète, ne se conçoit que dans son rêve. La vie qui est en dehors de la réalité, en dehors de l’histoire ne peut ainsi ni être comprise, ni être analysée, ni être expliquée .

    • #39905
      Le Che
      Modérateur

      Les Russes sont tous atteints à des degrés divers par cette torpeur métaphysique. Les Européens de l’Ouest, eux, ont oublié ce qu’ils doivent au stoïcisme, à Marc Aurèle, à Epictète. Ils méprisent ce penchant à l’inertie. Ils lui donnent le nom de fatalisme, font la moue devant la passivité slave et repartent vaquer à leurs occupations, les manches retroussées et les sourcils froncés. L’Europe de Schengen est peuplée de hamsters affairés qui, dans leur cage de plastique tournant sur elle-même, ont oublié les vertus de l’acceptation du sort. »

      Sylvain Tesson

    • #39997
      Le Che
      Modérateur

      Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il faut voir la Russie autrement que dans le blanc et noir des analyses approximatives du moment car au-delà des personnes et des conjonctures, ce qui reste, et perdure, c’est bien la Russie éternelle.

    • #40013
      Le Che
      Modérateur

      superbe, non ? , je parle du chapeau évidemment :yahoo:

    • #40031
      Le Che
      Modérateur

      j’ai l’impression par moment que la Russie est un pays inachevé , le pays d’un grand rêve évanoui, c’est peut être pour ça que je l’aime

    • #40034
      Le Che
      Modérateur

      Pour en revenir au rêve, il y a dans la pièce “la Mouette ” de Tchekhov un personnage qui dit :” Il faut peindre la vie non pas telle qu’elle est, ni telle qu’elle doit être , mais telle qu’elle se représente en rêve ” .

Vous lisez 48 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour haut de page