Page Accueil Forums Le Bistrot L’Inde

  • Ce sujet contient 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Le Che, le il y a 1 année.
Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #42171
      Le Che
      Modérateur

      Après quelques jours d’absence, me revoilà à la grande satisfaction générale:yahoo:  , car je m’aperçois que le “bistrot” n’a pas fait recette , ce qui m’étonne avec la chaleur qui fait . Mais bon …..

      Il y a quelques jours une amie m’a téléphoné pour me parler du voyage qu’elle avait fait en Inde . Elle m’a dit qu’elle avait eu du mal en s’en remettre , ce que je comprends d’autant plus qu’il y a quelques années le magnifique film d’Alain Corneau ” Nocturne Indien”  avec Jean Hugues Anglade m’avait donné envie de découvrir ce mystérieux pays et j’étais donc  parti .  C’est vrai que voir ce que j’avais vu fait penser à la réflexion de Coluche lorsqu’il disait que ” la misère du monde n’est pas de dimension humaine ” . On met effectivement beaucoup de temps à se remettre d’un tel voyage. Récemment , j’ai retrouvé un texte ancien dont je ne me souviens plus du  nom de l’auteur qui écrit en quelques mots ce que l’Inde représente pour lui. Je vous le livre tel quel .

      “la Misère peut être fascinante; l’inde c’est d’abord une chaleur écrasante, étouffante, un air suffocant vicié pétri de lourdeur et d’odeurs, moiteurs et senteurs de new Delhi à Bombay, partout cette puanteur omniprésente , tenace, c’est souvent écœurant, rebutant même mais de la crasse et de la pourriture ambiante émergent des odeurs enivrantes, on côtoie l’horrible et le sublime jamais le médiocre, ça sent le rance le gaz échappement, la sueur la bouse de vache, c’est ça la beauté de l’inde, l’inde c’est comment dire: la crasse magnifiée; chez nous la crasse c’est honteux c’est le degré zéro de la misère et de la déchéance cachée aux yeux des bien pensants emprisonnés dans leur petit confort , leur crasse à eux, elle est intérieure; vous savez en fait , le parfum de l’inde c’est le parfum de l’homme quand il va mal, une âcreté tenace doucereuse, les vapeurs délétères le nauséabond perpétuellement réinventé; la fragrance qui prime là-bas, c’est la merde oui la merde celle qui pue bien qui colle qui suinte qui te dégouline dans le nez qui te soulève le cœur et les tripes, l’impression d’avoir un chapelet de merde en permanence dans les narines, et cette merde elle embaume elle te chatouille l’odorat, elle est tenace elle ne te lâche plus elle s’accroche à ta peau, l’inde c’est une divine odeur de merde . “

      c’est pas très poétique et pourtant…….

    • #42172
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Hello Ernesto,

      Bon retour !

      Il s’agit de Romain Gary. Cette citation en particulier est extraite de son livre “Les Racines du ciel”, publié en 1956.

    • #42173
      Le Che
      Modérateur

      salut et merci pour la précision :good:

    • #42231
      Le Che
      Modérateur

      c’est un pays qui ne laisse pas indifférent , les occidentaux qui l’abordent et la visitent sont soit dégoûté , soit envouté, il n’y a pas de juste milieu. Un écrivain a dit d’ailleurs :” Une fois que vous aurez senti la poussière de l’Inde, vous ne vous en libèrerez jamais

       

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour en haut