Forums Le Bistrot Doute et certitude

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 112)

  • Auteur
    Messages
  • Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Hello Nico

    Tu as bien fait de t’abstenir car dans le doute on s’abstient

    oui, je sais le sujet a été vu de nombreuses fois, ça au moins c’est une certitude

    merci d’être intervenu

     

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Hello

    bon, puisque le nombre de lecture augmente, je vais lever le doute qui m’assaillait en continuant à douter , car  » je peux douter de tout , mais pas de la réalité de mon doute  »

    dernièrement, j’ai eu l’occasion de parler du doute avec un prêtre , nous avons eu un échange cordial, et si sa réponses vous intéresse, je vous en ferai le résumé dans un prochain post, à n’en pas douter !!!!!

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

     

    Il n’est pas question pour moi de prendre partie ni de faire un quelconque plaidoyer religieux, cela n’a pas sa place ici mais de montrer que la religion est bien le domaine ou la notion de doute prend toute son acuité. C’est le domaine où à mon sens Il ne faut pas se réfugier dans le confort de la certitude dans un sens comme dans l’autre.C’est pourquoi j’ai eu récemment une discussion avec un prêtre sur cette notion, voila  le message qu’il a voulu me faire passer et dont  je restitue en quelques lignes le fondement même de sa réflexion
    « le doute, la plupart des âmes croyantes et même des âmes saintes l’ont éprouvé à un moment ou à un autre, il est lié à la nature même de l’homme. Le sacrifice christique en partageant et transcendant la condition humaine a jeté une passerelle sur l’abîme qui sépare le doute de l’espérance. Bernanos affirme lui aussi que « l’espérance est un risque à courir », ce qui signifie bien qu’elle ne saurait se transformer en certitude pacifiante. c’est pourquoi il ne faut pas récuser le doute ni en faire une pierre d’achoppement, mais l’intégrer comme un mal nécessaire à sa juste place. Quelle créature devant l’opacité du réel, serait assez forte ou assez aveugle fut elle habitée par la foi pour ne pas douter lorsqu’elle subit de plein fouet l’horreur quotidienne et presque banalisée par les informations. »

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    La seule certitude que j’ai, c’est qu’un jour je vais mourir , et de ça,  j’aurais aimé pouvoir douter

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Je ne vais jamais acheter quoi que ce soit à la Redoute, car déjà que je doute suffisamment, s’il fallait que je Redoute !!!!!

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    A l’instar d’une échelle de graduation de la douleur de 1 à 10, si on faisait une échelle du doute quant à la qualité et l’objectivité des informations dans les médias, je coterais BFM à 9 sur l’échelle du doute , heureusement il y a France Info et leur fameux slogan  » avec France Info, tout est plus clair  » qui permettrait de passer à 8

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Par exemple lorsque je vois Christophe Barbier et son écharpe rouge, le doute surgit de façon fracassante :yes:

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Olivier Adam est écrivain, il est né à Paris. Dans cette lettre adressée à ses compatriotes, il se moque avec ironie de ceux qui croient tout savoir, et propose un éloge vibrant du doute.

    Mon cher, ma chère compatriote,

    Je t’admire, tu sais. Oh oui comme je t’admire. A toi, on ne la fait pas, hein ? Tu connais tout du dessous des cartes, n’est-ce pas ? Qui nous ment et ce qu’on nous cache. Qui tire les ficelles et à qui profite le crime. En toutes choses, tu sais ce qu’il faut faire. Ce qu’il aurait fallu. Ce qu’il faudra. Tes compétences sont sans limite. L’étendue de ton savoir est infinie. Ton instinct infaillible. Je t’ai connu économiste, sociologue, historien, juge, procureur, scénariste, sélectionneur de l’équipe de foot.

    Je te découvre ces jours-ci virologue, épidémiologiste, spécialiste de la gestion de crise sanitaire et des pandémies. Vraiment tu m’impressionnes. Je te lis dans les journaux et sur les réseaux sociaux. Je t’écoute à la radio, à la télévision et dans la queue chez le maraîcher, dans les allées du G20.

    Et comme je t’envie. Comme ce doit être grisant de tout savoir sur tout et d’avoir toujours raison. D’avoir des réponses si simples à tant de questions si complexes – et parfois le contraire. D’être expert en tant de disciplines. De toujours savoir qui incriminer. Qui croire et qui condamner. De redresser tant de torts. De déjouer tant de complots. De déciller tant de naïfs. De détenir la vérité et de l’avoir confisquée une fois pour toute à ceux qui ne la méritent pas. A ceux qui ne savent pas s’en servir. Les hésitants. Les indécis. Les pointilleux. Ceux qui ne savent pas toujours. Qui se demandent. A qui il semble. A qui il faut des preuves. Qui questionnent. Tempèrent. Disent ce n’est pas si simple. Coupent les cheveux en quatre. Les apôtres de la nuance. Les maniaques de l’objection. Ces pleutres qui n’éructent pas sur les réseaux sociaux. Ne signent pas de tribunes ou de posts incendiaires, pleins de rage, péremptoires et justes par conséquent. Justes par définition. Justes par la loi de celui ou de celle qui gueule le plus fort. Ces lâches qui ne donnent pas leur avis sur tout à la télé, à la radio, sur les réseaux, au café, en famille, entre amis. Et s’abstiennent, les imbéciles, de se prononcer sur de sujets qu’ils ne maîtrisent pas. De condamner sans preuve. Ces gens qui doutent, comme les chantait Anne Sylvestre. Et qui rechignent à décréter. Oh tu les connais ceux là. Ils t’ont toujours bien fait marrer ces rabat-joies, à parler si bas, à retourner une question en tous sens avant de formuler une hypothèse. A parfois penser contre eux-mêmes. A se défier des fausses évidences. Des conclusions hâtives. Des anathèmes. Ces ergoteurs. Heureusement ils sont minoritaires. Ou bien ils se planquent. Ont déserté les réseaux, les plateaux, les cafés des certitudes. Se taisent pendant les réunions de famille. Heureusement. Manquerait plus qu’ils vienne plomber l’ambiance avec leurs scrupules, leurs nuances, leurs réserves, leurs objections

    Manquerait plus qu’ils t’empêchent d’avoir raison en toute choses et tout le temps. Et de le faire savoir en gueulant.

    Allez. Je te laisse. Je retourne à mes doutes, à mes hésitations, à mes incompétences.  »

    Olivier Adam

     

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    J’ai oublié de préciser que cette lettre ci dessus, je l’adresse moi aussi par l’intermédiaire d’ Olivier Adam à quelqu’un qui se reconnaîtra car je sais qu’il vient me lire

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    le président à l’accusé:  Monsieur , les jurés vous déclarent  non coupable au bénéfice du doute, vous êtes libre et l’accusé de répondre,  merci monsieur le président, mais comme je n’aime pas rester dans le doute , je fais appel de ce jugement !!!!!

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Comme disait Pierre Desproges :  » La seule certitude que j’ai c’est d’être dans le doute « 

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Le doute est l’aphrodisiaque de l’intelligence :yes:

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Les Anti Raoult vont être rassurés :whistle:

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    Paroles de la chanson Les Gens Qui Doutent par Anne Sylvestre

    J’aime les gens qui doutent
    Les gens qui trop écoutent
    Leur cœur se balancer
    J’aime les gens qui disent
    Et qui se contredisent
    Et sans se dénoncer

    J’aime les gens qui tremblent
    Que parfois ils nous semblent
    Capables de juger
    J’aime les gens qui passent
    Moitié dans leurs godasses
    Et moitié à côté

    J’aime leur petite chanson
    Même s’ils passent pour des cons

    J’aime ceux qui paniquent
    Ceux qui sont pas logiques
    Enfin, pas « comme il faut »
    Ceux qui, avec leurs chaînes
    Pour pas que ça nous gêne
    Font un bruit de grelot

    Ceux qui n’auront pas honte
    De n’être au bout du compte
    Que des ratés du cœur
    Pour n’avoir pas su dire :
    « Délivrez-nous du pire
    Et gardez le meilleur »

    J’aime leur petite chanson
    Même s’ils passent pour des cons

    J’aime les gens qui n’osent
    S’approprier les choses
    Encore moins les gens
    Ceux qui veulent bien n’être
    Qu’une simple fenêtre
    Pour les yeux des enfants

    Ceux qui sans oriflamme
    Et daltoniens de l’âme
    Ignorent les couleurs
    Ceux qui sont assez poires
    Pour que jamais l’histoire
    Leur rende les honneurs

    J’aime leur petite chanson
    Même s’ils passent pour des cons

    J’aime les gens qui doutent

    Mais voudrais qu’on leur foute
    La paix de temps en temps
    Et qu’on ne les malmène
    Jamais quand ils promènent
    Leurs automnes au printemps

    Qu’on leur dise que l’âme
    Fait de plus belles flammes
    Que tous ces tristes culs
    Et qu’on les remercie
    Qu’on leur dise, on leur crie :
    « Merci d’avoir vécu

    Merci pour la tendresse
    Et tant pis pour vos fesses
    Qui ont fait ce qu’elles ont pu »

    Le CheLe Che
    • Abonné
    @le-che
    Nombre d'articles : 301

    extrait de la beauté du doute de Florent Pagny

    D’où vient le bonheur, ou poussent les rêves
    La lueur de nos cœurs quand le jour se lève
    Où se cache l’amour quand il dort
    Il y a tant de choses qu’on ignore
    Est-ce qu’il faut choisir une vie sans ratures
    Ou écrire sans relire suivre l’aventure
    Le futur nous joue des accords
    Qu’on ne peut pas connaitre encore
    Il m’a fallut des voyages et des mirages pour être sur de moi
    Aujourd’hui je sais que je ne sais pas

    Ne me demande pas où se trouve le droit chemin
    Même si chacun à le sien
    Personne ne connait sa route
    Et c’est la beauté du doute

15 sujets de 31 à 45 (sur un total de 112)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.