Avis de sécurité SUSE du 26 janvier 2023

Avis de sécurité SUSE du 26 janvier 2023

SUZE émet les 25 et 26 janvier un bulletin de sécurité sur son noyau linux. De multiples vulnérabilités sont corrigées comme celle d’un bogue qui pouvait permettre aux invités de déclencher un déni de service via le pilote netback. La correction d’une fuite de mémoire dans clock_source_create qui pouvait permettre à des attaquants de provoquer un déni de service. La correction d’une violation de verrouillage récursif dans le. stockage USB pouvant entraîner un blocage du noyau. La correction d’un bogue qui pouvait permettre aux invités de déclencher la réinitialisation/l’abandon/le blocage de l’interface NIC via le pilote netback. (Sources)

Correction d’une faille trouvée dans la virtualisation imbriquée AMD (SVM) du KVM. Un invité L1 malveillant pourrait délibérément échouer à intercepter l’arrêt d’un invité imbriqué coopératif (L2), ce qui pourrait entraîner une erreur de page et une panique du noyau dans l’hôte. (Sources)

Correction de la CVE-2022-4662 portant violation de verrouillage récursif dans le stockage USB pouvant entraîner un blocage du noyau. (Sources)

Ce bulletin permet de corrigé la vulnérabilité CVE-2022-47929 qui pointe sur un bogue de déréférencement du pointeur NULL dans le sous-système de contrôle du trafic qui permettait à un utilisateur non privilégié de déclencher un déni de service via une configuration de contrôle du trafic spécialement conçue.


Le déni de service (DDoS) est une attaque malveillante visant à rendre un service indisponible pour les utilisateurs légitimes en submergeant le serveur ciblé avec un grand volume de trafic. Les attaquants exploitent souvent des réseaux de machines infectées par des logiciels malveillants, appelées botnets, pour coordonner ces attaques massives. Les conséquences du DDoS peuvent être graves, allant de la perturbation temporaire des services en ligne à des dommages financiers considérables pour les entreprises.

Pour se protéger contre de telles attaques par déni de service, les organisations doivent mettre en œuvre des solutions de détection et de mitigation efficaces ainsi que des plans de réponse aux incidents. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité de catégorie "Zero Day" ou l'absence de mises à jour automatiques.

Correction de la vulnérabilité CVE-2019-19083 portant sur une fuite de mémoire qui pouvait permettre à des attaquants de provoquer un déni de service. (Sources)


La confidentialité en informatique est un principe fondamental qui garantit la protection des données personnelles des utilisateurs. Elle implique que les informations sensibles soient accessibles uniquement aux personnes autorisées. Avec la prolifération des plateformes en ligne et des appareils connectés, la préservation de la confidentialité devient cruciale.

Les technologies telles que le chiffrement des données et les pare-feu jouent un rôle essentiel dans cette protection. Cependant, des préoccupations persistent concernant la collecte excessive de données par les entreprises et les gouvernements, mettant en péril la vie privée des individus. Ainsi, il est impératif de mettre en place des réglementations strictes et des pratiques de sécurité robustes pour préserver la confidentialité des données dans le monde numérique.

La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données.

De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source

De multiples vulnérabilités ont été corrigées dans le noyau Linux de SUSE. Elles permettent à un attaquant de provoquer un déni de service, une atteinte à la confidentialité des données, un contournement de la politique de sécurité et une atteinte à l’intégrité des données. (Sources)


Suse Linux est un système d'exploitation informatique développé par SUSE. Il est construit sur le noyau Linux gratuit et open source et est distribué avec des logiciels système et d'application d'autres projets open source. Découvrez comment SUSE vous permet de créer une infrastructure de périphérie intelligente, afin que vous puissiez proposer la nouvelle génération de produits et d’applications intelligents. Nous avons lancé la solution Linux adaptée aux entreprises en 1994 et nous sommes au service des entreprises du monde entier depuis plus de 28 ans. Travailler pour gagner et conserver votre confiance est notre priorité absolue.


Linux ou GNU/Linux est une famille de systèmes d'exploitation open source de type Unix fondé sur le noyau Linux, créé en 1991 par Linus Torvalds. De nombreuses distributions GNU/Linux ont depuis vu le jour et constituent un important vecteur de popularisation du mouvement du logiciel libre. Linux propose 25 distributions populaires en téléchargement.


L'intégrité des données est une composante essentielle de la sécurité informatique. Elle garantit que les données sont exactes, complètes et fiables tout au long de leur cycle de vie. En assurant l'intégrité des données, les entreprises et les utilisateurs peuvent avoir confiance dans l'exactitude et la fiabilité des informations qu'ils manipulent.

L'intégrité physique concerne le matériel et les moyens mis en œuvre en matière de stockage, de sauvegarde et de récupération des données. L'intégrité logique se base sur la conservation des données relationnelles dans une base de données.

Pour maintenir l'intégrité des données, des mesures telles que le contrôle d'accès, la sauvegarde régulière, la vérification des données et l'utilisation de techniques de cryptage sont mises en œuvre. En négligeant l'intégrité des données, les risques de corruption, de perte ou de manipulation malveillante augmentent, compromettant ainsi la confiance et la crédibilité des systèmes informatiques.


Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

A propos de l'auteur

Retour en haut