Étiqueté : , ,

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #41189
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Cyberattaque DDoS de 71 millions de requêtes par secondes.

      DDoS : une cyberattaque aux 71 millions de requêtes par secondes. Cloudflare vient d’annoncer le blocage de la plus grande attaques DDoS jamais répertoriée, de 71 millions de requêtes par secondes. Celle-ci surpasse l’attaque stoppée par Google en août 2022, de 46 millions de requêtes par secondes. (Sources)


      Une cyberattaque est un acte malveillant envers un dispositif informatique via un réseau cybernétique. Une cyberattaque peut émaner de personnes isolées, Kevin Mitnick étant une des plus célèbres, d'un groupe de pirates ou plus récemment de vastes organisations ayant des objectifs géopolitiques. Les origines des cyberattaques sont multiples et proviennent le plus souvent d'attaques par rançongiciels, par phishing, par botnets ou via l'exploitation de failles critiques de sécurité dites Zero-Day. Les retards liés à l'application des mises à jours et correctifs d'applications accentue les risques d'intrusion dans les systèmes et les réseaux. Des exploits dormants infectent les systèmes et les réseaux non corrigés en vue de leur future activation. Un procédé qui permet de masquer l'origine de l'attaque et de voler des informations confidentielles dans un but lucratif.

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.


      Cloudflare est un service de proxy inverse, permettant principalement de lutter contre les attaques de déni de service et, dans une certaine mesure, de cacher l'adresse IP d'origine d'un serveur. Il propose également des fonctionnalités d'optimisation des pages, de détection d'intrusion ou encore de CDN. Tout le trafic d'un site utilisant le service passe par le réseau Cloudflare, réparti à travers une centaine de points de présence dans le monde. Cloudflare propose un service gratuit de base, et des options payantes (protection DDoS avancée par exemple). Parmi ses clients, on peut citer le gouvernement turc, Stratfor, Laughing Squid ou Metallica. L'infrastructure du service s'appuie sur une version modifiée de Nginx, et intègre la technologie SPDY développée par Google. En novembre 2023, Cloudflare subit des attaques DDoS hyper-volumétriques conduisant à la détruction temporaire de son site internet. La majorité des attaques avaient atteint un pic de l’ordre de 50 à 70 millions de requêtes par seconde.

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour en haut