Téléchargez plus de 1200 logiciels sur leur site officiel !

Comment activer la protection fondée sur la réputation dans W10 ?

Une fonctionnalité de Windows 10 permet d’activer la protection fondée sur la réputation. Curieusement cette fonctionnalité n’est pas active par défaut et nécessite une intervention dans les paramètres de sécurité.

1. Cliquer à droite sur l’icône de démarrage Windows situé à gauche de la Barre des tâches du Bureau Windows
2. Sélectionner « Rechercher« 
3. Taper le texte « Sécurité Windows » ou sélectionner-le dans la fenêtre qui s’affiche.
4. Sélectionner « Contrôle des applications et du navigateur« 

Cette protection repose sur quatre fonctionnalités, la vérification des applications et des fichiers. Le SmartSceen pour Microsoft Edge, le blocage d’application potentiellement indésirable et le SmartSceen pour les applications Microsoft Store.

1. Vérification des applications et des fichiers. Microsoft Defender SmartScreen aide à protéger votre appareil en recherchant les applications et les fichiers non reconnus provenant du web.
2. SmartSceen pour Microsoft Edge. Microsoft Defender SmartScreen aide à protéger votre appareil contre les sites et téléchargements malveillants.
3. Blocage d’application potentiellement indésirable. Protège votre appareil contre les applications de réputation faible qui peuvent entraîner des comportements inattendus. Vous avez la possibilité d’appliquer le blocage aux applications et/ou aux téléchargements.
4. SmartSceen pour les applications Microsoft Store. Microsoft Defender SmartScreen protège votre appareil en vérifiant le contenu web utilisé par les applications Microsoft Store

SmartScreen est un composant anti-phishing et anti-malware basé sur le cloud inclus dans plusieurs produits Microsoft, y compris Windows 8 et versions ultérieures, Internet Explorer, Microsoft Edge et Outlook.com. (Sources)


L’hameçonnage, phishing ou filoutage est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance — banque, administration, etc. — afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc. En effet, le plus souvent, une copie exacte d'un site internet est réalisée dans l'optique de faire croire à la victime qu'elle se trouve sur le site internet officiel où elle pensait se connecter. La victime va ainsi rentrer ses codes personnels qui seront récupérés par celui qui a créé le faux site, il aura ainsi accès aux données personnelles de la victime, et par exemple dans le cadre d'un jeu, pourra dérober tout ce que la victime possède sur le jeu.