Vous lisez 18 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #43621
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Plus d’informations sur les avis de sécurité

      Ce sujet permet de recenser les bulletins et avis de sécurité mis en ligne. Ces informations proviennent principalement du CERT FR et du CISA, mais pas seulement.

      Les principales équipes d’expert en sécurité communiquent sur les découvertes de vulnérabilités et de failles qui peuvent compromettre la sécurité des applications et des réseaux informatiques.

      Il convient de suivre ces recommandations et d’appliquer rapidement les correctifs de mises à jours proposées sur les produits. Il convient aussi d’appliquer les mesures de contournement dans le cas d’absence de correctif.

      Je tiens à remercier les chercheurs et experts en sécurité informatique pour leur travail et leur partage de l’information.

    • #43622
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité MongoDB du 12 janvier 2024.

      Selon le CERT, une vulnérabilité CVE-2023-0437 a été découverte dans MongoDB C-Driver. Elle permet à un attaquant de provoquer un déni de service à distance.

      CVE-2023-0437, Le client MongoDB C-Driver peut boucler à l’infini lors de la validation de certaines données d’entrée BSON. Lors de l’appel  de bson_utf8_validate  sur certaines entrées, une boucle avec une condition de sortie qui ne peut pas être atteinte peut se produire, c’est-à-dire une boucle infinie. Ce problème affecte toutes les versions de MongoDB C-Driver antérieures aux versions 1.25.0. toutes les versions de MongoDB C-Driver antérieures aux versions 1.25.0

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.


      MongoDB (venant du terme « humongous » = « énorme ») est la première base de données, permettant aux sociétés d'être plus rapides et évolutives. Les entreprises de toutes tailles utilisent MongoDB pour créer de nouveaux types d'applications, améliorer la façon de travailler avec ses clients, accélérer les temps de mise sur le marché et faire baisser les coûts.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43625
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Bulletin de sécurité Oracle du 16 janvier 2024.

      Découverte de multiples vulnérabilités dans Oracle Java SE. Celles-ci permettent à un attaquant de provoquer un déni de service à distance, une atteinte à l’intégrité des données et une atteinte à la confidentialité des données.

      CVE-2022-21432, Une vulnérabilité dans le composant Oracle Text d’Oracle Database Server. Les versions prises en charge concernées sont 19.3-19.21. Une vulnérabilité facilement exploitable permet à un attaquant hautement privilégié disposant des privilèges DBA avec accès au réseau via Oracle Net de compromettre Oracle Text. Des attaques réussies de cette vulnérabilité peuvent entraîner une capacité non autorisée à provoquer un déni de service partiel (DOS partiel) d’Oracle Text.

      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source.

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.

      De manière générale, l'intégrité des données désigne l'état de données qui, lors de leur traitement, de leur conservation ou de leur transmission, ne subissent aucune altération ou destruction volontaire ou accidentelle, et conservent un format permettant leur utilisation. L'intégrité des données comprend quatre éléments : l'intégralité, la précision, l'exactitude/authenticité et la validité. L'intégrité est l'une des exigences de base de la sécurité informatique, de la gestion documentaire et de l'archivistique. L'intégrité physique concerne le matériel et les moyens mis en œuvre en matière de stockage, de sauvegarde et de récupération des données. L'intégrité logique se base sur la conservation des données relationnelles dans une base de données.


      Oracle (Oracle Corporation) est une entreprise américaine créée en 1977 par Larry Ellison. Ses produits phares sont Oracle Database (un système de gestion de base de données), Oracle Weblogic Server (un serveur d'applications) et Oracle E-Business Suite (un progiciel de gestion intégré). Oracle AI est une famille de services d’infrastructure accélérée, d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique (ML). Pour l’entraînement et l’inférence de l’IA, l’infrastructure d’IA d’Oracle offre des latences ultra-faibles pour les unités de traitement graphique (GPU) autonomes et les clusters avec des milliers de nœuds.

    • #43632
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Microsoft du 17 janvier 2024

      Découvertes de multiples vulnérabilités dans le navigateur Microsoft Edge. Celles-ci permettent à un attaquant de provoquer un problème de sécurité non spécifié par l’éditeur.

      CVE-2024-0518, La vulnérabilité offerte à ce CVE est présente dans le logiciel open source (OSS) Chromium utilisé par Microsoft Edge (basé sur Chromium). Elle est incluse dans le guide des mises à jour de sécurité pour signaler que la dernière version de Microsoft Edge (basé sur Chromium) n’est plus vulnérable. La confusion des types dans la version V8 de Google Chrome antérieure à 120.0.6099.224 permettait à un attaquant distant d’exploiter potentiellement la corruption du tas via une page HTML contrefaite. (Gravité de sécurité de Chromium : élevée)

      Le TAS se présente comme un tableau associatif, une structure de données qui associe des clés à des valeurs. En d'autres termes, au lieu d'utiliser des indices numériques comme dans un tableau classique, on utilise des clés pour accéder aux valeurs. En fonction du langage de programmation, cela peut être appelé un dictionnaire, une carte, ou une table de hachage. En d'autres termes, un TAS est une structure de données de type arbre qui permet de retrouver directement l'élément que l'on veut traiter en priorité. C'est un arbre binaire presque complet ordonné.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Microsoft Edge est le navigateur web de Microsoft conçu pour remplacer Internet Explorer. Dévoilé officiellement le 21 janvier 2015 sous le nom de code « Project Spartan », le logiciel sera plus tard nommé « Microsoft Edge » lors de la conférence Build le 29 avril 2015.  Le Nouveau Microsoft Edge vous aide à naviguer sur le web, faire des recherches, acheter en ligne et bien plus encore. Comme tous les navigateurs modernes, Microsoft Edge vous permet de recueillir et de conserver des données spécifiques sur votre appareil, comme les cookies, et vous permet de nous envoyer des informations, comme l’historique de navigation, afin de rendre l’expérience aussi riche, rapide et personnalisée que possible. Les fonctionnalités de sécurité et de confidentialité de Microsoft Edge, comme Microsoft Defender SmartScreen, la surveillance de mot de passe, la recherche InPrivate et le Mode Enfants vous aident à protéger vos proches et leur sécurité en ligne. Microsoft Edge offre la protection la mieux notée contre les attaques d'hameçonnage et de logiciels malveillants sur Windows. Les mises à jour de sécurité sont fréquentes et assurent une meilleures confidentialité de vos données personnelles.

    • #43634
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité SUSE du 18 janvier 2024

      Découverte de multiples vulnérabilités dans le noyau Linux de SUSE. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer un problème de sécurité, un déni de service à distance et un contournement de la politique de sécurité.

      CVE-2023-6622 : Correction d’une vulnérabilité de déréférencement de pointeur nul dans nft_dynset_init() qui pourrait permettre à un attaquant local disposant du privilège utilisateur CAP_NET_ADMIN de déclencher un déni de service.

      CVE-2023-6546 : Correction d’une condition de concurrence critique dans le multiplexeur tty GSM 0710 via l’ioctl GSMIOC_SETCONF qui pourrait conduire à une élévation de privilèges locaux.


      Suse Linux est un système d'exploitation informatique développé par SUSE. Il est construit sur le noyau Linux gratuit et open source et est distribué avec des logiciels système et d'application d'autres projets open source. Découvrez comment SUSE vous permet de créer une infrastructure de périphérie intelligente, afin que vous puissiez proposer la nouvelle génération de produits et d’applications intelligents. Nous avons lancé la solution Linux adaptée aux entreprises en 1994 et nous sommes au service des entreprises du monde entier depuis plus de 28 ans. Travailler pour gagner et conserver votre confiance est notre priorité absolue.

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.

      Une élévation des privilèges est, en informatique, un mécanisme permettant à un utilisateur d'obtenir des privilèges supérieurs à ceux qu'il a normalement. Généralement, un utilisateur va vouloir élever ses privilèges pour devenir administrateur du système, afin d'effectuer des tâches qu'il n'a pas le droit de faire en temps normal. Ce mécanisme est utile pour lancer des processus sensibles, pouvant nécessiter des compétences particulières en administration système : par exemple lors d'une manipulation des partitions d'un disque dur, ou lors du lancement d'un nouveau service. L'administrateur peut reconfigurer le système d'exploitation. Il peut gérer les autorisations d'accès au réseau. Il surveille le système, gère la sécurité et automatise certaines tâches. Toutes ces fonctions présentent un risque pour les systèmes infectés et une atteinte à la politique de sécurité.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.

    • #43638
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Correctif de sécurité Exim

      Découverte d’une vulnérabilité dans Exim. Celle-ci permet à un attaquant de provoquer un contournement de la politique de sécurité.

      Toutes les versions d’Exim antérieures à la version 4.97.1 sont désormais obsolètes. La dernière version 3.x était la 3.36. Il est obsolète depuis vingt ans et ne devrait pas être utilisé. La version actuelle est la 4.97.1. Ceci est une version de sécurité. Elle répond aux attaques de contrebande SMTP auxquelles les serveurs SMTP peuvent être vulnérables.

      CVE-2023-51766, Exim avant 4.97.1 autorise la contrebande SMTP dans certaines configurations PIPELINING/CHUNKING. Les attaquants distants peuvent utiliser une technique d’exploitation publiée pour injecter des messages électroniques avec une adresse MAIL FROM usurpée, permettant ainsi de contourner un mécanisme de protection SPF. Cela se produit car Exim prend en charge <LF>.<CR><LF>, mais pas certains autres serveurs de messagerie populaires.


      Exim est un serveur de messagerie électronique utilisé sur de nombreux systèmes de type UNIX. La première version a été écrite en 1995 par Philip Hazel pour le service informatique de l'Université de Cambridge : le nom signifiait alors EXperimental Internet Mailer.  Exim est un agent de transfert de messages (MTA) développé à l'origine à l' Université de Cambridge pour être utilisé sur les systèmes Unix connectés à Internet. Il est disponible gratuitement selon les termes de la licence publique générale GNU. Dans le style, il est similaire à Smail 3, mais ses fonctionnalités sont plus générales.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.

       

    • #43662
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Nextcloud du 18 janvier 2024

      De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans les produits Nextcloud. Elles permettent à un attaquant de provoquer un contournement de la politique de sécurité, une atteinte à la confidentialité des données et une injection de code indirecte à distance (XSS).

      Lorsqu’un attaquant avait accès à un code d’autorisation, il pouvait s’authentifier à tout moment à l’aide de ce code. Désormais, ils sont invalidés au bout de 10 minutes et ne seront plus authentifiés. Il est recommandé de mettre à niveau le serveur Nextcloud vers la version 28.0.0. Aucune solution de contournement disponible

      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.

      Le cross-site scripting (abrégé XSS), est un type de faille de sécurité des sites web permettant d'injecter du contenu dans une page, permettant ainsi de provoquer des actions sur les navigateurs web visitant la page. Les possibilités des XSS sont très larges puisque l'attaquant peut utiliser tous les langages pris en charge par le navigateur (JavaScript, Java, Flash...) et de nouvelles possibilités sont régulièrement découvertes notamment avec l'arrivée de nouvelles technologies comme HTML5. Il est par exemple possible de rediriger vers un autre site pour de l'hameçonnage ou encore de voler la session en récupérant les cookies. En exploitant les failles critiques Zero-Day, les cybercriminels lancent des attaques XSS dans le but d'insérer des scripts malveillants dans les sites internet. Les navigateurs sont incapables de distinguer l'origine des balises malwares de celles qui sont légitimes. Cette action donne aux pirates un accès complet aux informations confidentielles enregistrées par les internautes dans l'historique et les cookies de navigation.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43769
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Ivanti du 08 février 2024

      Ivanti publie un bulletin de sécurité au 08 février 2024. Une vulnérabilité a été découverte dans les produits Ivanti. Elles permettent à un attaquant de provoquer un contournement de la politique de sécurité.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43773
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Alerte de sécurité Fortinet du 8/02/2024.

      Le 8 février 2024, Fortinet a publié l’avis de sécurité concernant la vulnérabilité critique CVE-2024-21762 affectant le VPN SSL de FortiOS. Cette vulnérabilité permet à un attaquant non authentifié de provoquer une exécution de code arbitraire à distance. Fortinet indique que cette vulnérabilité serait potentiellement exploitée. Le CERT-FR recommande donc fortement d’appliquer le correctif dans les plus brefs délais.

    • #43778
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Microsoft Edge

      Bulletin de sécurité Microsoft du 08 février 2024. De multiples vulnérabilités ont été corrigées dans Microsoft Edge. Elles permettent à un attaquant de provoquer un problème de sécurité non spécifié par l’éditeur.

      CVE-2024-1284 Utilisation gratuite dans Mojo. Ce CVE a été attribué par Chrome. Microsoft Edge (basé sur Chromium) ingère Chromium, qui corrige cette vulnérabilité. Veuillez consulter les versions de Google Chrome pour plus d’informations. La vulnérabilité offerte à ce CVE est présente dans le logiciel open source (OSS) Chromium utilisé par Microsoft Edge (basé sur Chromium). Elle est incluse dans le guide des mises à jour de sécurité pour signaler que la dernière version de Microsoft Edge (basé sur Chromium) n’est plus vulnérable.

      CVE-2024-1283 Débordement de tampon de tas dans Skia. Ce CVE a été attribué par Chrome. Microsoft Edge (basé sur Chromium) ingère Chromium, qui corrige cette vulnérabilité. Veuillez consulter les versions de Google Chrome pour plus d’informations. La vulnérabilité offerte à ce CVE est présente dans le logiciel open source (OSS) Chromium utilisé par Microsoft Edge (basé sur Chromium). Elle est incluse dans le guide des mises à jour de sécurité pour signaler que la dernière version de Microsoft Edge (basé sur Chromium) n’est plus vulnérable.

    • #43795
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité SUSE du 05 février 2024

      De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans le noyau Linux de SUSE. Certaines d’entre elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance, un déni de service et un contournement de la politique de sécurité.

      Le code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible. Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir une élévations de privilège donnant des droits d'administrateur. Une situation qui permet d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes. Ce sont particulièrement les failles de catégorie zero days qui sont ciblées en priorité du fait de leur absence de correctif. Le retard d'application des mises à jour des vulnérabilités présente aussi un risque potentiel de contrôle à distance non sollicité.

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Suse Linux est un système d'exploitation informatique développé par SUSE. Il est construit sur le noyau Linux gratuit et open source et est distribué avec des logiciels système et d'application d'autres projets open source. Découvrez comment SUSE vous permet de créer une infrastructure de périphérie intelligente, afin que vous puissiez proposer la nouvelle génération de produits et d’applications intelligents. Nous avons lancé la solution Linux adaptée aux entreprises en 1994 et nous sommes au service des entreprises du monde entier depuis plus de 28 ans. Travailler pour gagner et conserver votre confiance est notre priorité absolue.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43801
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Qnap du 13 février 2024

      De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans les produits Qnap. Elles permettent à un attaquant de provoquer une exécution de code arbitraire à distance.

      Multiples vulnérabilités dans QTS, QuTS Hero et QuTScloud. Plusieurs vulnérabilités ont été signalées comme affectant plusieurs versions du système d’exploitation QNAP. Si elles sont exploitées, les vulnérabilités d’injection de commandes du système d’exploitation pourraient permettre aux utilisateurs d’exécuter des commandes via un réseau. Si vous ne souhaitez pas installer une version entièrement corrigée pour votre appareil, vous pouvez toujours atténuer les vulnérabilités en installant une version partiellement corrigée.

      Le code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible. Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir une élévations de privilège donnant des droits d'administrateur. Une situation qui permet d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes. Ce sont particulièrement les failles de catégorie zero days qui sont ciblées en priorité du fait de leur absence de correctif. Le retard d'application des mises à jour des vulnérabilités présente aussi un risque potentiel de contrôle à distance non sollicité.


      Qnap Systems, Inc. est un constructeur informatique basé à Taïwan et spécialisé dans les solutions de stockage réseau pour les particuliers et les entreprises. En se concentrant sur les innovations dans les domaines du stockage, du réseau et de la vidéo intelligente, QNAP présente maintenant une solution NAS cloud révolutionnaire qui s’intègre dans un logiciel innovant basé sur un abonnement et un écosystème de canaux de service polyvalent.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43821
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      SolarWinds corrige de multiples vulnérabilités RCE (Remote Code Execution) critiques dans la solution d’audit des droits d’accès. SolarWinds a corrigé cinq failles d’exécution de code à distance (RCE) dans sa solution Access Rights Manager (ARM), dont trois vulnérabilités de gravité critique.

      SolarWinds est une société américaine qui développe des logiciels professionnels permettant la gestion centralisée des réseaux, des systèmes et de l'infrastructure informatique. Solarwinds propose la surveillance des réseaux multifournisseurs pour détecter les défauts et les éventuels problèmes de performance et de disponibilité. Il assure une surveillance de tous les environnements Cloud privés, publics et hybrides. Il prend en charge le déploiement multifournisseur Cloud, virtuels ou physiques. En décembre 2020, une cyber attaque à grande échelle s'appuyant sur l'un des produit de SolarWinds appelé Orion, utilisé par environ 33 000 clients des secteurs public et privé, est divulguée. De nombreux acteurs, dont le secrétaire d'Etat des Etats-Unis considèrent qu'elle a été perpétrée par les services de renseignement russes.

       

    • #43825
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité NetApp du 16 février 2024.

      Bulletin de sécurité NetApp du 16 février 2024. Une vulnérabilité a été découverte dans NetApp SnapCenter. Elle permet à un attaquant de provoquer une atteinte à la confidentialité des données et une atteinte à l’intégrité des données.

      CVE-2024-21987 : Les versions 4.8 de SnapCenter antérieures à 5.0 sont sensibles à une vulnérabilité qui pourrait permettre à un utilisateur authentifié de SnapCenter Server de modifier les paramètres de configuration de la journalisation système. L’exploitation réussie de cette vulnérabilité pourrait conduire à la divulgation d’informations sensibles ou à l’ajout ou à la modification de données.

      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source.

      De manière générale, l'intégrité des données désigne l'état de données qui, lors de leur traitement, de leur conservation ou de leur transmission, ne subissent aucune altération ou destruction volontaire ou accidentelle, et conservent un format permettant leur utilisation. L'intégrité des données comprend quatre éléments : l'intégralité, la précision, l'exactitude/authenticité et la validité. L'intégrité est l'une des exigences de base de la sécurité informatique, de la gestion documentaire et de l'archivistique. L'intégrité physique concerne le matériel et les moyens mis en œuvre en matière de stockage, de sauvegarde et de récupération des données. L'intégrité logique se base sur la conservation des données relationnelles dans une base de données.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

       

    • #43831
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Liferay du 06 février 2024

      De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans Liferay. Elles permettent à un attaquant de provoquer un déni de service à distance, un contournement de la politique de sécurité et une atteinte à la confidentialité des données.

      CVE-2024-25144 : DoS via un IFrame auto-référencé. Le widget IFrame dans Liferay Portal et Liferay DXP ne vérifie pas l’URL de l’IFrame, ce qui permet aux utilisateurs authentifiés à distance de provoquer un déni de service (DoS) via un IFrame auto-référencé.

      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source.

      Une attaque par déni de service (Denial Of Service attack, d’où l’abréviation DoS) est une attaque informatique ayant pour but de rendre indisponible un service, d’empêcher les utilisateurs légitimes d’un service de l’utiliser. Il peut s’agir de la perturbation des connexions entre deux machines, empêchant l’accès à un service particulier, de l’inondation d’un réseau afin d’empêcher son fonctionnement, de l’obstruction d’accès à un service à une personne en particulier, également le fait d’envoyer des milliards d’octets à une box internet. L’attaque par déni de service peut ainsi bloquer un serveur de fichiers, rendre impossible l’accès à un serveur web ou empêcher la distribution de courriel dans une entreprise. Ce mode d'attaque est largement utilisé par les pirates via des failles de sécurité "Zero Day" ou l'absence de mise à jour automatiques.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43836
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité Spring du 19 février 2024.

      Une vulnérabilité a été découverte dans Spring Security. Elle permet à un attaquant de provoquer un contournement de la politique de sécurité. Dans Spring Security, versions 6.1.x antérieures à 6.1.7 et versions 6.2.x antérieures à 6.2.2, une application est vulnérable à un contrôle d’accès rompu lorsqu’elle utilise directement la  AuthenticationTrustResolver.isFullyAuthenticated(Authentication)méthode.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43870
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité IBM du 21 février 2024.

      De multiples vulnérabilités ont été découvertes dans les produits IBM. Elles permettent à un attaquant de provoquer un problème de sécurité non spécifié par l’éditeur et une exécution de code arbitraire à distance.

      Le code arbitraire est employé pour nommer, en parlant de piratage informatique, une action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord. Par exemple, en utilisant un exploit, le code arbitraire peut ouvrir une session super-utilisateur sur une machine distante, ou modifier une base de données, ou plus généralement donner accès à une information non disponible. Les pirates s'intéressent plus particulièrement aux vulnérabilités critiques des logiciels et des systèmes d'exploitation. Ces failles permettent généralement d'obtenir une élévations de privilège donnant des droits d'administrateur. Une situation qui permet d'autoriser l'exécution de code arbitraire à distance à l'insu des victimes. Ce sont particulièrement les failles de catégorie zero days qui sont ciblées en priorité du fait de leur absence de correctif. Le retard d'application des mises à jour des vulnérabilités présente aussi un risque potentiel de contrôle à distance non sollicité.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43876
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité SonicWall du 23 février 2024.

      Une vulnérabilité a été découverte dans la gamme de produits SonicWall SMA100. Elle permet à un attaquant de provoquer un contournement de la politique de sécurité.

      Une vulnérabilité de contrôle d’accès incorrect a été identifiée dans le portail de bureau virtuel SSL-VPN SMA100, qui, dans des conditions spécifiques, pourrait potentiellement permettre à un attaquant authentifié à distance d’associer l’application mobile MFA d’un autre utilisateur. Rien ne prouve que ces vulnérabilités soient exploitées à l’état sauvage. SonicWall conseille vivement aux utilisateurs de produits de la série SMA 100, qui incluent les produits SMA 200, 210, 400, 410 et 500v, de mettre à niveau vers la version fixe mentionnée.

      Une politique de sécurité informatique est un plan d'actions définies pour maintenir un certain niveau de sécurité. Elle reflète la vision stratégique de la direction de l'organisme (PME, PMI, industrie, administration, État, unions d'États…) en matière de sécurité informatique. Elle est liée à la sécurité de l'information. Elle définit les objectifs de sécurité des systèmes informatiques d'une organisation. Une politique de sécurité informatique est une stratégie visant à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise. Elle est matérialisée dans un document qui reprend l’ensemble des enjeux, objectifs, analyses, actions et procédures faisant parti de cette stratégie. La stratégie qui vise à maximiser la sécurité informatique d’une entreprise se matérialise par un document qui regroupe les objectifs, les enjeux et les actions qu'elle doit mettre en œuvre. En complément de la politique de sécurité informatique, les entreprises se dotent d'une charte informatique qui établie des recommandations spécifiques au niveau des technologies informatiques. Certaines cyberattaques réussissent en contournant ou diminuant les politiques de sécurité. Le CERT et le CISA préconisent le comblement immédiat des correctifs des failles critiques et plus particulièrement ceux qui concernent les vulnérabilités de catégorie Zero Day.

      SonicWall, à l'origine une entreprise privée basée dans la Silicon Valley et une filiale de Dell de 2012 à 2016, vend une gamme d'appareils Internet principalement destinés au contrôle de contenu et à la sécurité du réseau.
      Cette entreprise vous aide à construire, calibrer et gérer la sécurité dans les environnements cloud, hybride et traditionnel. SonicWall Capture ATP est un sandbox multi-moteur basé sur le cloud qui révolutionne la détection avancée des menaces.


      Les CERT (Computer Emergency Response Teams) sont des centres d'alerte et de réaction aux attaques informatiques, destinés aux entreprises ou aux administrations, mais dont les informations sont généralement accessibles à tous. Les tâches prioritaires d'un CERT sont multiples. La centralisation des demandes d'assistance à la suite des incidents de sécurité sur les réseaux et les systèmes d'informations. Le traitement des alertes et réaction aux attaques informatiques. L'établissement et maintenance d'une base de donnée des vulnérabilités. La Prévention par diffusion d'informations. La coordination éventuelle avec les autres entités.

    • #43883
      Nicolas Coolman
      Maître des clés

      Avis de sécurité VMware du 27 février 2024.

      Une vulnérabilité a été découverte dans les produits VMware. Elle permet à un attaquant de provoquer une atteinte à la confidentialité des données. Une vulnérabilité de lecture hors limites dans VMware Workstation et Fusion a été signalée en privé à VMware. Des mises à jour sont disponibles pour corriger cette vulnérabilité dans les produits VMware concernés.

      VMware Workstation et Fusion contiennent une vulnérabilité de lecture hors limites dans le CCID USB (périphérique d’interface de carte à puce). VMware a évalué la gravité de ce problème comme étant dans la plage de gravité modérée  avec un score de base CVSSv3 maximum de 5,9. Un acteur malveillant disposant de privilèges administratifs locaux sur une machine virtuelle peut déclencher une lecture hors limites conduisant à la divulgation d’informations. VMware souhaite remercier Jiaqing Huang (@s0duku) et Hao Zheng (@zhz) de l’équipe TianGong de Legendsec du groupe Qi’anxin de nous avoir signalé ce problème.

      La confidentialité a été définie par l'Organisation internationale de normalisation comme « le fait de s'assurer que l'information n'est accessible qu'à ceux dont l'accès est autorisé », et est une des pierres angulaires de la sécurité de l'information. La confidentialité permet d'empêcher un accès non autorisé à des informations qui présentent un caractère sensible. Les intrusions dans les réseaux d'entreprise qui ne sont pas assez protégées, les négligences des personnes qui exposent des données non chiffrées, les niveaux insuffisants des contrôles d'accès sont autant de situations qui mettent en péril la confidentialité des données. De plus en plus de navigateurs, comme par exemple QWant et surtout Brave, se lancent dans une politique de confidentialité des données de navigation. Nul doute que l'utilisation d'un Réseau Privé Virtuel chiffré (VPN) et l'utilisation de données dans un cloud sécurisé améliorent la confidentialité et la sécurité des échanges. En juin 2023, la société Proton lance son extension de navigateur Proton Pass. Un gestionnaire de mots de passe sécurisé, gratuit et open source.

Vous lisez 18 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Retour en haut